Review de Nightwing Infinite – Tome 1 : Le saut dans la lumière

Publié le 22 mars 2022 par

Nightwing revient, après des récits réputés très médiocres (que je n’ai pas lus tant j’en ai entendu du mauvais, mais vous pouvez vous fier à l’avis de Kaori, sur le blog Bruce Lit). Mais il revient sous la plume de Tom Taylor et Bruno Redondo, qui ont aussi été coéquipiers dans Injustice. Tom Taylor avait réservé à Nightwing un sort terrible et émouvant, je lui ai donc fait confiance en entamant ce premier volume d’une nouvelle série…

Nightwing en décor de Blüdhaven

Synopsis

Nightwing est enfin de retour, et il a la ferme intention de reprendre son rôle de sentinelle au cœur de sa ville d’adoption, Blüdhaven. Ses concitoyens viennent cependant d’élire un nouveau maire au nom bien familier : un certain Zucco. Avec l’aide de Batgirl, Dick se lance dans une vaste enquête afin de savoir s’il existe un lien quelconque entre ce Zucco et l’homme responsable de la mort de ses parents. Batgirl découvre alors des informations qui risquent bien de changer le héros à jamais…

Le retour du vrai Nightwing

Quel bonheur pour une amoureuse du premier Robin, de retrouver absolument tout ce qui fait l’essence du personnage ! Plus qu’une simple mise en lumière, cet ouvrage est une véritable renaissance de Nightwing. Le titre “Le saut dans la lumière” est d’ailleurs particulièrement bien choisi, presque un camouflet envers ce qui a été produit ces dernières années, et en même temps résume l’hommage qui est fait au fils adoptif de Batman, l’aîné de la Bat-famille. Le saut est celui du trapéziste, qualité retransmise par Bruno Redondo à moult reprises, tout au long du volume. La lumière, celle qui telle un projecteur de cirque, illumine Nightwing au centre de sa propre histoire : il se remet sur le devant de la scène, au coeur de Blüdhaven et ne compte pas agir dans l’ombre ; cette lumière qui le guide, l’incite à prendre son destin en main, qui l’aide à prendre des décisions importantes, en demandant conseil à ses amis mais en sachant très bien ce qu’il fait et comment prendre les choses en main.

Détails de l'envol de Nightwing
Nightwing sauve un chien et s’envole avec dynamisme !

Nous retrouvons également tout ce qui fait l’essence de notre Nightwing si attachant. Ses racines, aussi bien du côté de ses parents biologiques, que du côté de la Bat-famille. Son amour pour ses figures paternelles : Batman, Alfred, voire Superman. Son amour pour Barbara, aussi, l’éternelle amie-amour, sa confidente, celle qui l’accompagne dans la vie civile et dans celle de héros. Son humanité, sa grande sensibilité, jusqu’à sauver un chiot et l’adopter ; sa volonté de répandre le bien. Ici, cela va même plus loin : il construit le Bien. Il construit un projet sociétal, presque politique, avec une vision à long terme, et c’est sans doute l’une des rares fois où l’on voit Nightwing agir avec cette dimension.

Dynamisme et fluidité

Les différents Nightwing au cours de son histoire
Un bel hommage à l’histoire de Nightwing, et le symbole de sa renaissance

Le rythme du récit est parfait. Lorsqu’il est en pleine action, Nightwing virevolte, tout en ayant de bons mots pour ses ennemis, mais sans trop en faire. Son alliance avec Batgirl ne passe pas au second plan, son amie est toujours présente auprès de lui, a une vraie valeur ajoutée dans le soutien logistique et moral de ses missions. Barbara s’insère parfaitement dans le récit alors que, parfois, dans d’autres histoires, elle pouvait paraître anecdotique, ou un peu à côté, superficielle. Les alternances entre moments calmes et scènes de combat, parsemés de tensions, sont harmonieuses et équilibrées.

Les auteurs parviennent à mettre en scène plusieurs antagonistes du héros, sans s’éparpiller et sans amoindrir leur importance, ce qui prouve qu’ils manient l’équilibre avec brio. D’un côté, la fille de Zucco qui devient maire de Blüdhaven, et dont Nightwing se méfie fortement, ne sachant pas s’il peut accorder sa confiance à cette héritière ambigüe. D’autre part, un mystérieux “homme sans cœur” qui tue cruellement ses proies dans le but de collectionner leur organe vital… Et au milieu, l’éternel Blockbuster, qui tient en sous-main la ville et ses institutions. En si peu de pages, notre héros doit donc affronter autant de difficultés, dans une violence suggérée mais certaine. Savoir aussi bien valoriser trois ennemis différents pour démarrer ce cycle, démontre une grande habileté de la part de Tom Taylor et Bruno Redondo.

Conclusion

J’avoue ne pas avoir trouvé de défauts à ce livre qui se lit très facilement, très rapidement, abordable pour quelqu’un qui veut découvrir Dick Grayson, et passionnant pour celui ou celle qui suit le héros depuis longtemps. Un ravissement qui ne laisse présager que du bon pour la suite, que j’ai déjà hâte de lire, et en tant que fan du personnage, je ne peux que vous inciter à vous plonger dans cette renaissance !

Nightwing lisant une lettre d'Alfred, accompagné de Barbara Gordon
Nightwing et Barbara, une relation forte et émouvante

Les points forts :
  • Le héros qu’on aime retrouver !
  • Le Nightwing le plus bienveillant que l’on puisse lire depuis ces dernières années,
  • Trois antagonistes qui promettent de belles suites.
Les points faibles :
  • Un récit tellement enthousiasmant qu’il aurait pu être plus long ?
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Bibliothécaire comme Barbara, servant le chevalier noir depuis peu, aimant le Moyen Âge, le Tir à l'arc et les balades nocturnes sur les toits.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !