[25 ans Batman TAS] Top 10 des épisodes de Batman The Animated Series

Salut à tous ! Le grand moment est venu. Faire un top 10 n’est jamais simple, mais faire un top 10 des épisodes de Batman TAS est quasi impossible. Mission acceptée !

10 – Double jeu (Two face)

Synopsis :

Harvey Dent, le procureur de la ville fait campagne pour sa réélection. Son plus grand désir est d’arrêter le parrain de la pègre : Rupert Thorne. Toutefois le sommeil d’Harvey est perturbé par des cauchemars mettant en scène un mystérieux homme jouant à pile ou face.

Double jeu (Two face)

Double jeu (Two face)

Nous avons là le premier épisode en deux parties de la série. L’origine de l’un des plus grands ennemis de Batman est ici racontée différemment par rapport aux comics où le mafieux Maroni lui jette de l’acide en plein procès (The long halloween). La particularité de cet épisode est que nous suivons Harvey, un personnage que nous avons appris à aimer lors des épisodes précédents. Personnage qui au fur et à mesure de l’épisode disparaît pour laisser place à Double-Face. Un autre point important est abordé lors de ce double épisode (jeu de mots ?.. Je ne crois pas), il s’agit de l’amitié entre Bruce et Harvey. Les deux hommes étaient des amis proches et le jugement de Bruce/ Batman s’en retrouve faussé.

9 – Monsieur Pingouin (Birds of a Feather)

Synopsis :

Après être sortie de prison, le pingouin, malgré lui, devient la nouvelle coqueluche de Veronica Vreeland qui veut en faire l’attraction de ses soirées mondaines.

Monsieur Pingouin (Birds of a Feather)

Monsieur Pingouin (Birds of a Feather)

On pourrait parler de cet épisode comme étant une critique de la haute société. Le pingouin pense être enfin reconnu comme étant un noble de Gotham, malheureusement son physique difforme et ses anciennes manies ne joueront pas en sa faveur. Cet épisode est aussi un parallèle avec le film Batman Returns (Batman : Le défi en VF) de Tim Burton. Dans le film c’est Max Shreck, un industriel corrompu, qui tente de faire élire le pingouin maire de Gotham. À noter aussi la première apparition de Veronica Vreeland dans la série.

8 – Heureux comme un poisson dans l’eau (Laughing fish)

Synopsis :

Sur les docks, des pécheurs découvrent que tous les poissons ont l’aspect du Joker. Ce dernier est par ailleurs en cavale depuis plusieurs semaines. Batman ramène l’un de ces poissons à la batcave.

Heureux comme un poisson dans l'eau (Laughing fish)

Heureux comme un poisson dans l’eau (Laughing fish)

Heureux comme un poisson dans l’eau est un épisode plutôt sombre visuellement, l’ensemble de l’histoire se déroule sur une nuit. Le Joker est vraiment menaçant. Il y a du sang, des vêtements déchirés, et un Joker dans une rage folle. Cet épisode nous montre vraiment jusqu’où le Joker est prêt à aller pour le gag ultime. À noter aussi que c’est la seconde apparition de Harley Quinn dans la série, on apprend aussi qu’elle a de fort sentiments pour le Joker comme en témoigne l’épilogue de l’épisode. Ses sentiments seront à nouveaux exploités lors des épisodes Harlequinades et Mad Love. Beaucoup de fans le considèrent comme le meilleur épisode avec le Joker.

7 -L’homme qui tua Batman ( The man who killed Batman)

Synopsis :

Sidney Debris, un petit homme apparemment inoffensif, serait responsable de la mort de Batman

L'homme qui tua Batman ( The man who killed Batman)

L’homme qui tua Batman ( The man who killed Batman)

Cet épisode, comme son nom l’indique est assez exceptionnel. Un homme quelconque arrive grâce à un concours de circonstances à « tuer » Batman. Vous l’aurez compris Batman n’est pas mort, mais c’est assez drôle de voir cet homme qui rêvait d’être un mafieux, devenir le gangster le plus reconnu de la ville. Mais la gloire a un prix et beaucoup de personnes semblent vouloir la tête du brave Sid. Même le Joker est dépité de ne plus pouvoir jouer avec Batou. D’ailleurs dans cette épisode nous avons droit à l’une des scènes les plus drôles de la série, lorsque le Joker organise les funérailles pour Batman. Il gratifie la foule d’un discours dont lui seul a le secret. Un épisode à voir et revoir sans modération donc (c’est qui modération ?).

6 – Baby Doll

Synopsis :

Baby-Doll, une ancienne enfant star qui à la suite d’un problème de croissance n’a pas grandi, enlève les acteurs qui constituaient autrefois sa famille télévisée…

Baby Doll

Baby Doll

Une actrice de sitcom souffre d’une maladie rare qui l’empêche de grandir, bouleversée par le peu de succès qu’elle a, elle devient folle. Son plan consiste à rassembler l’ancien casting de la sitcom pour tourner des nouveaux épisodes. Cet épisode est particulier car il expose la douleur de Baby Doll d’être à la fois petite et célèbre, mais de ne pas trouver de travail. On en vient à avoir de l’empathie pour cette femme, qui comme tous les vilains dans Batman TAS, nous terrifie et nous fascine à la fois. Le troisième acte de l’épisode reste pour moi l’un des moments les plus émouvants de la série.

5 – Procès (Trial)

Synopsis :

Le Joker, Double Face, le Ventriloque, le Chapelier Fou, Killer Croc, l’Épouvantail, Poison Ivy et Harley Quinn ont kidnappé Batman et décident de lui faire un procès, l’accusant d’être responsable de ce qu’ils sont aujourd’hui !

Procès (Trial)

Procès (Trial)

Le thème de cet épisode est un débat qui déchire les fans depuis toujours, Batman fait-il plus de mal que de bien ? Batman ne serait-il pas la cause des problèmes de Gotham City ? Les vilains les plus connus se rassemblent pour le découvrir. Tous nos méchants préférés dans la même pièce que demander de mieux ? Une idée brillante qui fait de cet épisode l’un de mes préférés personnellement.

4 – Il s’en est fallu de peu (Almost got’im)

Synopsis :

Lors d’une partie de cartes dans un club, le Joker, le Pingouin, Double Face, Poison Ivy et Killer Croc racontent comment ils ont chacun failli en finir avec Batman 

Il s'en est fallu de peu (Almost got'im)

Il s’en est fallu de peu (Almost got’im)

Des vilains qui se réunissent pour une partie de poker, le concept est génial. Et ça devient encore plus intéressant lorsqu’ils commencent à parier sur celui qui était le plus proche de tuer Batman. Les histoires sont imaginatives et avec de l’action. Mais ce sont les retours à la partie de poker qui font de cet épisode une perle, ce n’est ni triste, ni sombre, ni tragique… Ce sont juste des méchants qui se détendent et ça c’est vraiment cool !! Cet épisode met le point sur une chose, la force de Batman vient autant de lui que de ses adversaires. C’est l’épisode où les vilains paraissent le plus humain. Ils ne complotent rien, ils jouent juste aux cartes. À noter aussi que c’est le premier épisode où l’on voit cinq méchants réunis dans la même pièce.

3 – Le plastiqueur fou (Beware the Gray Ghost)

Synopsis :

Bruce Wayne se rend compte que les récentes explosions provoquées à Gotham par un plastiqueur fou ressemblent beaucoup à celles commises dans son feuilleton favori qu’il regardait enfant : « Le Fantôme Gris » !

Le plastiqueur fou (Beware the Gray Ghost)

Le plastiqueur fou (Beware the Gray Ghost)

L’épisode se concentre autour d’une vieille série tv appelée Le fantôme gris que regardait Bruce Wayne quand il était petit. Nous pouvons aussi voir ce qui a inspiré Bruce pour devenir Batman avec des Flash-backs sur son enfance. De plus, cet épisode est une satire des conséquences de la célébrité. Mais l’atout majeur de cet épisode c’est son doublage, le grand Adam West en personne prête sa voix au Fantôme Gris. En guise de clin-d’œil Bruce Timm a même doublé le plastiqueur fou mais lui a aussi donné son apparence.

2 – Amour on ice (Heart of ice)

Synopsis :

Victor Fries, expert en cryogénie, voit disparaître tout espoir de ranimer le corps de sa femme lorsque les crédits de ses recherches lui sont retirés. De plus, l’explosion de la chambre cryogénique blesse grièvement le scientifique qui est alors contraint de vivre sous une température inférieure à zéro…

Amour on ice (Heart of ice)

Amour on ice (Heart of ice)

Pour la première fois dans le DCAU, les origines d’un personnage, et plus particulièrement d’un méchant, sont totalement réécrites. Cela donne une immense profondeur à un personnage qui était jusque-là exploité de manière peu fouillée sur le plan psychologique dans les comics. La déchéance de Victor Fries est superbement narrée et exploitée pour nous livrer un Mr Freeze glacial et menaçant mais paradoxalement infiniment touchant, son passé tragique amenant un intense sentiment de pitié. Aujourd’hui encore, Amour on Ice est considéré comme un grand chef d’œuvre représentant ce qu’il y a de meilleur dans le DCAU avec une histoire bouleversante revisitant avec brio les origines d’un criminel peu marquant dans les comics, le tout sublimé par une mise en scène brillante et une magnifique bande-son.

1 – Rêve ou réalité (Perchance to dream)

Synopsis :

Lorsqu’il se réveille, Bruce Wayne apprend que ses parents n’ont jamais été tués… et qu’il n’a jamais été Batman !

Rêve ou réalité (Perchance to dream)

Rêve ou réalité (Perchance to dream)

Bruce Wayne se réveille un matin et réalise que sa vie a changé pour le meilleur. Ses parents sont en vie, il est fiancé à la femme qu’il aime mais surtout quelqu’un d’autre est Batman. Même si tout est comme il l’a toujours souhaité, et il arrive presque à l’accepter, une part de lui doute. Il est intéressant de voir ce qu’aurait été la vie de Bruce sans cette nuit tragique. Cela ajoute de l’émotion et de la mélancolie à l’épisode. La manière dont Bruce découvre que tout cela n’est qu’une supercherie est vraiment astucieuse. Tout cela fait de lui l’un des meilleurs épisodes de la série.

Voila donc mon top 10 des épisodes de Batman TAS, alors bien sûr, cette liste est non exhaustive. Mais le plus important, c’est vous, quels sont vos épisodes favoris ?

N’hésitez pas à commenter cet article pour nous parler de vos favoris. Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *