Les Batman au cinéma – Partie 1 : Les années 1940 à 1980

Publié le 18 mai 2018 par

La saga des Batman, c’est aussi celle des acteurs qui ont incarné le célèbre justicier à l’écran : Adam West, Michael Keaton, Val Kilmer, George Clooney, Christian Bale et Ben Affleck. Véritable mythe comme le sont Zorro, Dracula ou James Bond, Batman est un personnage sans âge, devenu superstar de l’écran après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il a été le personnage central d’une série télévisée, tout en restant un héro de bande dessinée qui bientôt allait bouleverser les box-offices du monde entier. Le Chevalier noir est cinématographiquement parlant né le 30 juillet 1966, après deux adaptations live au début des années quarante. Le monde entier découvrait ses premières aventures qui l’opposaient à ses plus grands ennemis. Depuis, de nombreux longs-métrages l’ont mis à l’honneur, faisant de lui le plus célèbres et le plus populaire des super-héros du monde. Dans ce premier article, nous revenons sur les premiers interprètes du Chevalier noir à l’écran, datant d’avant les années 80.

Batman dans les Serials

Lewis Wilson 1943
Lewis Wilson, premier Batman de l’histoire.

C’est en 1943 que le sombre vengeur connaît sa première adaptation live. Il s’agit d’un serial en quinze chapitres réalisé par Lambert Hillyer. Lewis Wilson devient le premier acteur à porter le costume du super-héros. C’est un américain né le 28 janvier 1920 à New York. Dans l’intrigue, Batman fait équipe avec Robin (Douglas Croft) pour éliminer un terrible scientifique japonais, le Docteur Daka. Ce méchant, totalement inédit dans l’univers du Chevalier noir, fut spécialement créé pour le serial. En effet, celui-ci fut tourné au cours de la Seconde Guerre mondiale, et il était courant de voir dans de nombreuses œuvres populaires américaines de fiction, des éléments de haine envers les japonais.

Robert Lowery 1949
Robert Lowery succède à Lewis Wilson en 1949.

Six ans plus tard, en 1949, Columbia Pictures décide de donner une suite à son premier serial. Celui-ci s’intitule Batman & Robin, et tous les protagonistes de la première aventure sont remplacés par de nouveaux acteurs. Ainsi, Lewis Wilson cède sa place à l’américain Robert Lowery, tandis que Douglas Croft cède la sienne à Johnny Duncan. C’est Spencer Gordon Bennet qui passe à la réalisation de ce nouveau feuilleton de quinze épisodes. Le ton a changé, car la guerre est terminée et les américains cessent de s’en prendre aux habitants du Soleil Levant. Mais le méchant de cette nouvelle épopée n’en reste pas moins exclusif. Il s’agit de Wizard le Sorcier. Dans l’intrigue, le super-vilain a dérobé un dispositif créé par le Professeur Hammil (William Fawcett), qui lui permet de contrôler les véhicules à distance. Il détourne la cargaison d’un train transportant un explosif appelé X-90 pour l’amener dans son repaire. Mais Batman et Robin interviennent pour le capturer et le mettre hors d’atteinte.

De la série TV au cinéma

Au milieu des années 1960, le producteur américain William Dozier veut tenter le pari fou d’adapter les aventures de Batman à la télévision. Il est séduit par la réinvention du vengeur masqué dans les comics de Carmine Infantino. Le producteur d’ABC souhaite traduire l’esprit de ses nouvelles bandes-dessinées dans une série complètement éloignée de l’idée de base de Batman. Le Chevalier noir ne sera pas ce défenseur de la loi sombre et maussade initié par Bob Kane, il sera affecté et comique.

Adam West
Adam West dans la série de 1966.

Le succès de la première saison va permettre de concrétiser la volonté de la 20th Century Fox de produire le tout premier film sur Batman. C’est Adam West qui incarne la première version de Batman au cinéma. C’est acteur américain originaire de Washington naît le 19 septembre 1928. Dès son plus jeune âge, le petit Adam est passionné par les comics en général et ceux de Batman en particulier. Il est grandement fasciné par la dualité du personnage, à la fois justicier inquiétant et brillant détective. A la fin des années cinquante, il se rend à Los Angeles pour tenter sa chance à Hollywood. Il apparaît quelques fois à la télévision et décroche des petits rôles dans des films comme Geronimo (1962). Ce n’est qu’en 1966 que sa carrière va prendre un tournant décisif, puisqu’il est choisi pour interpréter le personnage de Batman dans la série éponyme.

Il contribue grandement au succès de la première saison et est logiquement reconduit dans le rôle du super-héros pour la version cinématographique. Le film lui assure une renommée internationale et il devient la star la plus prometteuse de l’année. Après la sortie du film, West ne pouvait plus sortir de chez lui sans être pris d’assaut. Des gens voulaient son autographe. Il était très poli avec tous, surtout les vieilles dames.

Il incarne un Batman très ancré dans la culture pop des années soixante. Il est à la fois pince-sans-rire et très sérieux. Il est complètement investi dans la lutte contre le crime et résout les énigmes. Il ajoute de la retenue et de l’excès en même temps dans son élocution. Il y a cette idée, notamment au cinéma, que Bruce Wayne prend la « grosse voix » lorsqu’il assume l’identité du Chevalier noir. Mais le Batman d’Adam West n’a pas la voix grave. Il s’exprime par à-coups, avec un certain sens du grandiose. Son phrasé est lent et un peu songeur. Ses bagarres sont rythmées par des onomatopées géantes qui traversent l’écran.

L’acteur reprendra son rôle dans la courte série de deux épisodes de quarante-huit minutes Legends of the Superheroes diffusée sur la chaine ABC du 18 au 25 janvier 1979. Les fans pourront voir Batman évoluer aux côtés de certains membres de la Justice League et autres super-héros de DC Comics.

Adam West 2016
Adam West en version animée

Adam West est mort le 9 juin 2017 à l’âge de 88 ans des suites d’une leucémie. Son apparition dans la peau de l’Homme chauve-souris dont l’aspect humoristique, kitsch et cartoonesque, continue à alimenter le web et autres GIF en tout genre. Quelques mois avant sa mort, l’acteur avait prêté sa voix à son personnage fétiche dans le film d’animation « Batman vs Two-Face », mais aussi dans Batman : Return of the Caped Crusaders (2016).

Ainsi se termine cette première partie retraçant l’évolution de Batman au cinéma. On se donne rendez-vous très bientôt pour la suite qui promet d’être un peu plus sombre ! 😉
En attendant, laissez-nous vos avis sur ces premiers Batman dans les commentaires ci-dessous ou bien sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter 😉

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Né à Avignon en 1990, GuessWho se passionne rapidement pour l’univers du Chevalier Noir à travers la série animée de Bruce Timm. Il connait sa première expérience dans les salles obscures en 1995 avec la sortie de Batman Forever et devient un fan inconditionnel du justicier de Gotham City. Plus de vingt ans plus tard, en 2016, il sort un ouvrage sur le parcours cinématographique de l’homme chauve-souris, de ses débuts après la Seconde Guerre mondiale jusqu’à maintenant.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !

1 commentaire