Critique du film Suicide Squad

Publié le 29 août 2016 par

Suicide Squad ou le film aux milles et une critiques…Il est peu dire que le film tant attendu a fait couler beaucoup d’encre : scénario bâclé, des personnages pas si méchants, une utilisation 3D inutile etc.

Or, à la sortie de la séance, des faux-pas sont évidemment présents et la différence de goût est à souligner, mais j’ai apprécié et j’ai même passé un bon moment. Si, beaucoup ont été déçu, il est important de relever le défi pour un réalisateur, ici David Ayer, avec un projet tel que Suicide Squad. L’enjeux est de rendre vivant des personnages des comics books dans une industrie hollywoodienne qui cherche à atteindre un public des plus large.

Certains aspects du film le pénalisent et le plus marquant est la relation entre le Joker et Harley Quinn. Suicide Squad nous affiche un Joker bling bling, amoureux et prêt à tout pour sa « poupée ».

Harley Quinn et le Joker dans Suicide SquadCependant, il n’apparaît pas comme cela dans les comics, Harley Quinn étant beaucoup plus attachée à son « poussin ». Si Margot Robbie alias Harley Quinn joue très bien son rôle, celui du Joker est un peu plus perplexe. L’acteur Jared Leto a mis des efforts importants dans la construction et la psychologie de son personnage mais sa place dans le film comme sa relation avec Harley Quinn semble inutile voir fausse. Il est évident que de nombreuses scènes du Joker ont été coupés au montage, comme l’affirme l’acteur dans de nombreux communiqués en déclarant :

Est-ce qu’il y en a une qui n’a pas été coupée ? Il y a eu tellement de scènes coupées dans ce film, je ne pourrais même pas les énumérer… On a fait beaucoup d’expérimentations sur le tournage, nous avons exploré beaucoup de facettes du Joker. Il y a des tas de choses que nous avons filmé qui ne se trouvent pas dans le film… Si je meurs bientôt, elles vont sûrement faire surface quelque part. C’est le bon côté de la mort d’un acteur, ce genre de trucs sortent.

Le problème du Joker est qu’il est lié à Batman, ce faisant sa présence semble futile. L’idée est plutôt d’insérer le Joker comme une back story pour Harley Quinn où l’on comprend de quelles manières elle bascule de psychologue à Arkham à la folle criminelle que l’on connaît. Néanmoins, la version que propose Jared Leto est à la fois intéressante et innovante. Ce Joker ne ressemble à aucun autres et c’est ça aussi le but des films : renouveler et apporter du neuf.

Will <smith en DeadshotUn deuxième point est à noté : l’omniprésence de Will Smith alias Deadshoot. Au vue des nombreuses séquences, il est évident que l’acteur, star internationale, a demandé à être à la lumière. Leader du Suicide Squad dans les comics books, l’acteur n’a pas su interpréter un méchant mais joue comme il sait jouer : du Will Smith. Malgré son jeu d’acteur, le personnage reste intéressant :  il est le méchant mais « pas totalement » et si ce défaut est souligné par la presse c’est que celle-ci ne doit pas beaucoup lire de bandes dessinées. C’est l’un des personnages les moins violents de la bande et le film le retranscrit bien en père de famille modèle.

Suicide Squad c’est quoi ? C’est une bande de méchants envoyés en mission suicide pour secourir la planète, et l’on retrouve à l’écran une bande de potes « vilains ». Certes, il ne sont pas les pires méchants qu’ils soient mais ils ne sont pas des super héros pour autant, rien de conventionnel dans leurs allures et leurs paroles et cela nous change bien de la bande des Avengers.

Harley Quinn
Harley Quinn

C’est là où les points forts interviennent dont la personnalité haute en couleur d’Harley Quinn. Sexy, drôle, folle et impétueuse, elle est l’un des personnages les plus attendues, liée directement au monde de la chauve-souris, Margot Robbie crève l’écran. Elle est séduisante dans ses prises de décisions, dans ses répliques et affiche une Harley Quinn décalée et loin des personnages féminins habituellement présents à l’écran.

Concernant l’humour du film,  celui-ci est léger, pas trop lourd : l’effet du film Batman V Superman est passé par là. L’ambiance du film est agréable, on retrouve à la fois le côté sombre propre à DC Comics dans la couleur, dans la personnalité des personnages et de l’autre côté un ton « funkie », dû à une bande son magistrale (j’y reviendrai dans un prochain article). Le fait est que tous ces personnages réunis dans un même film est excitant et l’on ressent cette engouement dans les relations entre les « super-vilains ».

Enfin, il est important de rappeler l’apparition de Batman qui ne dure pas plus de 20 secondes mais qui ravira les fans. Le film est plaisant, drôle avec des scènes d’actions garanties et chacun peut y émettre son avis, c’est là le plaisir du cinéma.

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !