Harley Quinn : Tome 6 – La review

Publié le 29 août 2017 par

Sorti le 25 août, le sixième tome d’Harley Quinn de la collection DC Renaissance chez Urban Comics sonne la fin de la série et laisse présager l’arrivée d’une nouvelle série avec Rebirth.

Synopsis

« Harley Quinn connaît bien l’amour fou, au sens strict du terme. Si elle a décidé de laisser son histoire avec le Joker derrière elle pour se rallier au camp des héros au service du bien, les prétendants continuent de se bousculer au portillon de l’hypnotique jeune femme. Et le dernier en date, Red Tool, n’a rien trouvé de mieux que de lui prouver son amour en tuant des innocents, en la kidnappant et en l’amenant de force devant l’autel »

Scénario : Amanda Conner, Jimmy Palmiotti
Dessins : Elsa Charretier, Chad Hardin, John Timms
Publié le : 25 août 2017
Nombre de pages : 136
Prix : 15€.

Quelques maladresses…

Ce dernier tome nous raconte trois histoires.

Harley Quinn et RedTool
Harley Quinn et RedTool

La première avec Red Tool qui ressemble étrangement à un certain Deadpool… L’histoire est simple, ce Red Tool est obsédé par Harley et va alors user d’un stratagème plutôt singulier pour charmer la demoiselle. Le problème est que l’équipe devait être en manque d’inspiration car ce personnage est en tout point similaire au mercenaire de Marvel, bien connu aujourd’hui. De plus, dans cette histoire, Harley est considérée  principalement comme un « très beau cul » et le discours redondant sur son physique montre une pointe de sexisme plutôt agaçant.

Harley Quinn et son nouveau costume robotique
Harley Quinn et son nouveau costume « robotique »

La seconde histoire ressemble un peu plus aux stories que l’on a pu lire dans les précédents tomes. Harley Quinn se fritte avec un parrain de la pègre et rentre en conflit avec lui. Bon attention, cette fois-ci le combat sera bien différent puisqu’interviendra des robots styles Transformers…Je n’ai rien contre les robots mais c’est un peu « too much »…

Du coup vous l’avez compris, pas d’histoire avec le gang des Harley, peu de dialogues avec sa folle famille et ce tome-ci se concentre moins sur ses émotions et ce qu’elle a pu vivre dans les derniers tomes ( perte de son copain, combat avec le Joker, etc…)

Une Harley tout aussi attachante

Une des illustrations de couvertures alternatives avec Harley Quinn et Poison Ivy
Une des illustrations de couvertures alternatives avec Harley Quinn et Poison Ivy

La troisième histoire, elle, est beaucoup plus légère et proche du « style » d’Harley. Elle lutte pour une bonne cause et fait appel à son amie de toujours Poison Ivy. Attachante, c’est par ce genre d’actions qu’Harley nous attendrit et qu’on se surprend à suivre ses folles péripéties. Remplie de bonnes intentions, Harley Quinn a sa manière de rendre la justice : avec force, humour et quelques gouttes de sang… Comme à chaque tome elle est prise de rêves plutôt loufoques qui nous font à chaque fois sourire.

Le petit plus de ce tome reste les dessins toujours aussi colorés et dynamiques. Les planches donnent vie aux personnages et correspond parfaitement à l’ambiance donnée.

Conclusion

Ce dernier tome conclut les folles aventures de Mlle Quinn qui jongle entre plusieurs vies et ne cesse de se créer des ennuis. On apprécie le changement apporté à ses cheveux dans ce tome qui rappelle la Harley du film Suicide Squad. Il est loin d’être le meilleur tome de la série mais conclut la période Renaissance pour Harley, qui continuera avec des histoires, on l’espère, toujours aussi dingues avec l’arrivée de Rebirth !! 😉

Les notes

Scénario Note Scénario
Dessin Note Dessin
Colorisation/Encrage Note Colorisation
Note globale Note Globale

Bilan de la série Harley Quinn chez DC Renaissance

Le tome 6 sonne la fin; il est alors temps de faire un bilan d’Harley Quinn dans les New 52. (DC Renaissance en VF).

Que ce soit par les dessins, les couleurs, les multiples intrigues ou la personnalité d’Harley Quinn, j’ai été séduite par cette série qui a su nous plonger dans son univers bien particulier.

Entre les rêves plutôt psychédéliques, sa famille hors du commun, la création du Gang des Harley, ses multiples boulots et ses relations amoureuses compliquées, sa vie n’est pas la plus simple. Mais à chaque aventures, elle affronte le danger sans peur et toujours avec une pointe d’ironie. On reverrait d’avoir sa répartie et on aimerait qu’elle soit notre meilleure amie ( ça peut être utile ! ).

Les intrigues sont simples et peu compliquées mais le tout est cohérent et se lit très facilement. Chaque tome suit un même fil conducteur où l’on retrouve les mêmes personnages, même si certains guests apparaissent de temps en temps comme Power Girl ou l’apparition récurrente de Poison Ivy, fidèle à son amie.

Cette série se démarque aussi par ses couleurs. Le fait est que lorsqu’on lit la BD, nos yeux sont tout de suite attirés par cette pléiade de couleurs qui offre un réel dynamisme à la lecture.
Enfin le gros plus est certainement la façon qu’a Harley de s’adresser directement à nous, cela crée un lien direct avec le lecteur, ce qui est très agréable.

En résumé, si vous appréciez le personnage ou que vous souhaitez la découvrir, je vous conseille fortement la série de DC Renaissance où les auteurs ont réussi à faire naître une Harley aussi déjantée qu’attachante !!

Et vous qu’en pensez vous ?? 🙂
Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous, ou bien via nos réseaux sociaux : Facebook ou Twitter 😉

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !