Review d’Harley Quinn Rebirth tome 4 : Surprise, Surprise

Publié le 26 février 2019 par

Retour aujourd’hui sur le quatrième tome de la série Rebirth autour d’Harley Quinn. Comme vous le savez déjà je suis une grande fan d’Harley. Mais ai-je aimé pour autant cet épisode ?

harley-quinn-rebirth-tome-4

Synopsis

Harley Quinn a toujours été prête à recueillir les rejetés de la société, et ce faisant, elle s’entoura d’une famille de personnages tous aussi déjantés qu’elle (ou presque).
Mais tout cela est sur le point de changer, car rien ne prépare l’ancienne compagne du Joker au choc à venir. Elle s’apprête en effet à recevoir… ses parents ! Et leur visite risque de chambouler le planning de la reine de Coney Island. Mais ne dit-on pas que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, après tout… ?

  • Scénario : Amanda Corner, Jimmy Palmiotti
  • Dessins : John Timms, Collectif
  • Publié le : 11 janvier 2019
  • Nombre de pages : 176
  • Prix : 17,5
  • Commander sur Amazon

Où est la surprise ?

Harley et son chien
Harley et son chien

Comme le titre l’indique, ce quatrième numéro se place sous le signe de la surprise ! Or, il est dur pour moi de dire, qu’encore une fois, je n’ai pas été surprise. Je peux faire les choses finalement très simplement : comme chaque comics se ressemble je vais donc refaire inlassablement la même critique. Puisque depuis la création de la série avec les News 52 je ne vois pas d’évolution. Il y a un point que j’apprécie dans ce numéro et qui transparaît aussi dans les précédents : l’humanisation de l’héroïne. Elle vit comme nous, nous pouvons vivre ( hormis l’ami en tête d’œufs et les extraterrestres j’entends bien!). Elle a sa bande d’amis, des relations amoureuses plus ou mois conflictuelles, son job et ses loisirs. MAIS, car il y a toujours un mais 😉. Ça ne suffit pas, et à défaut de me répéter je ne comprends pas comment on peut omettre de donner de la profondeur à un personnage. C’est bien ça le problème… tout est plat dans ce comics et je n’arrive même plus à m’impatienter quand la sortie des tomes est annoncés. C’est bien dommage.

Rien ne va plus du côté de chez Harley

Harley et la fameuse surprise !
Harley et la fameuse surprise !

Personnellement, je n’aime pas la tournure que prend Harley dans la plupart des domaines, dans les comics comme je l’ai dit plus haut avec cette série Rebirth. Mais aussi dans le paysage cinématographique. Je rebondis un instant sur le nouveau look d’Harley dans le prochain film Birds of Prey. Sans porter un jugement trop hâtif sur ce film, je ne suis pas convaincue par le style ni même par le titre : « The Fabulous Emancipation d’Harley Quinn ». J’ai bien peur qu’à nouveau, on reste en surface. Je pense qu’on confond entre répondre à une demande du grand public et suivre un certain code, une certaine ligne directrice propre à chaque personnage. Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre des risques et évoluer. Mais de quelles manières sont pris les risques et comment fait-on évoluer le personnage ? Pour moi, aujourd’hui, Harley répond à de trop nombreux stéréotypes en même temps : elle est sexy, elle est blonde, elle est badasse, elle n’est pas toujours intelligente, elle est méchante et à la fois gentille, tout ça dans un univers qui ne la favorise pas. Je reviens aux comics, pourquoi la mettre dans une ville comme Coney Island, pourquoi pas une ville un peu plus made in Gotham, où ce personnage haut en couleur rentrerait en totale opposition et serait à la fois complémentaire à une ville sombre. Non. Ici, tout est trop « pop » : Harley, la ville, ses amis, sa famille et même les méchants !

Un vrai méchant c’est possible ?

Ce que je ne comprends pas, c’est que dans cette série Rebirth où on nous propose une Harley plutôt rangée du bon côté de la loi. Il lui faut donc un méchant  à combattre. Tout le monde a son méchant : Batman a le Joker, Superman a Lex Luthor, etc… pour donner enfin de l’ampleur à cette série, doter Harley d’un méchant, un réel vilain badasse qui lui permettrait de s’épanouir et de révéler plus de facettes de sa personnalité. Si le parti-pris est de dire qu’Harley est gentille, sans lui donner un véritable ennemi, c’est pour moi avoir fait la moitié du travail. Si je suis critique, c’est que j’adore Harley. Je l’aime vraiment, j’aime ce que Paul Dini et Bruce Timm ont créé et j’aimerais ressentir de nouveau ces sensations…

Conclusion

Je vais continuer de suivre ce récit et de vous raconter ses points positifs et négatifs ! Mais surtout, je ne baisserais pas les bras : Harley mérite une série à sa juste valeur. Laissez-moi en commentaire votre avis sur Harley Quinn, dans les comics ou en général, que pensez-vous de son traitement actuel ?

Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !