Review de Batman La malédiction qui s’abattit sur Gotham

Publié le 21 décembre 2018 par

C’est avec un immense plaisir que je vais vous parler d’un auteur, que dis-je, un monstre de l’univers des comics : Monsieur Mike Mignola ! Étant très fan de son immense travail sur la série Hellboy, entre toutes autres choses, je me devais absolument de lire ses travaux sur le Chevalier noir de Gotham. C’est désormais choses faite avec « La Malédiction qui s’abattit sur Gotham » publié chez Urban Comics ! Quel sera le verdict ? Suis-je un fanboy de ce monsieur ou le résultat est-il plutôt contrasté ?

Synopsis

Gotham City, les années 1920. Alors qu’un chalutier ramène le jeune Bruce Wayne de sa dernière expédition au Grand Nord, un mal semble se répandre dans la grande métropole et contaminer lentement ses habitants. Confronté aux plans d’un puissant sorcier, Batman semble être le seul à pouvoir empêcher le retour sur Terre d’entités cosmiques belliqueuses.

  • Scénario : Mike Mignola, Richard Pace, Dan Raspler
  • Dessins : Troy Nixey, Mike Mignola
  • Publié le : 6 mai 2016
  • Nombre de pages : 192 pages
  • Prix : 17.50€
  • Commander sur Amazon

Oh mon bateau, Tu es le plus beau des bateaux

Une équipe de secouristes en grand danger !
Une équipe de secouristes en grand danger !

Cet album nous plonge en plein Antarctique, au Cap Victoria. Nous sommes alors en 1928, et une équipe de sauvetage est à la recherche des membres de l’expédition Cobblepot. Tous les membres sont introuvables, sauf un ! Un membre d’équipage est retrouvé en train de casser la glace dans le but de libérer une créature tentaculaire et gigantesque…

Suite à cette introduction on ne peut plus inhabituelle dans les récits de notre démon de minuit favori, nous retrouvons Bruce Wayne ! A la surprise générale, notre protagoniste n’est pas à Gotham, n’y ayant plus mis les pieds depuis des décennies, mais en tant qu’explorateur des mers avec ses trois pupilles qui ne sont autres que Dick, Jason et Tim. Batman existe déjà, comme en atteste son costume on ne peut plus contemporain. Cependant, si ce n’est pas un secret pour ses enfants adoptifs, il n’est en rien question de Robin !

Que fait Batman à cette époque ? Nul ne le sait car ce dernier, n’ayant plus mis les pieds à Gotham depuis un âge de jeune adulte, il est difficile d’imaginer ce qu’a été sa vie avant ce récit. Dès lors, supposons qu’il parcourt le monde sur son bateau et qu’il secourt quelques sirènes en détresse. Bref… c’est un Batman qui atterrit comme un cheveu sur la soupe.

Enfin, Bruce Wayne et son équipage retrouvent en Antarctique les corps de l’équipe de secours et l’homme toujours occupé à vouloir libérer la bête. Suite à cela, une force mystique contraint nos protagonistes à rejoindre Gotham… Vous n’en saurez pas plus, allez lire le comic book si vous le souhaitez !

De bonnes idées, mais un poil hors sujet !

Un Robin improvisé face à un monstre répugnant !
Un Robin improvisé face à un monstre répugnant !

N’y allons pas par 4 chemins, ce récit est bon, voir excellent, mais il faut accrocher ! J’aime l’univers de Mignola, le côté gore et horrifique qui émane de la majorité de ses ouvrages. Et pourtant, je n’ai que moyennement accroché à celui-ci. En fait, j’aime Mignola quand il fait du Mignola, mais j’aime aussi et surtout un Batman plus classique. Vous savez ? Celui qui combat les criminels qui ont des pouvoirs à échelle humaine si ce n’est quelques supers-vilains qu’il vaincra avec sa cervelle.

Ici, la place de l’occulte est très grande ! Malgré les codes essentiels nous permettant de savoir que nous sommes dans une histoire de Batman (la présence de Gordon, les pupilles ayant portés le masque de Robin dans la chronologie, Harvey Dent, Alfred, Talia, etc.), les actions et la personnalité de Bruce Wayne ET de Batman sont presque à l’opposé de ce qu’il est dans la chronologie officielle. Rien que le pistolet dans la main de Batman sur la couverture explicite cela.

Des morts, du sang, des monstres, des transformations !

Harvey plus horrible que jamais !
Harvey plus horrible que jamais !

Bon après avoir un peu cassé du sucre sur le dos de ce bouquin, il est temps de finir sur une ou disons plusieurs bonnes notes. Bien que sortant totalement de l’univers que nous connaissons du Chevalier noir, cette histoire fait quelques appels du pied aux différentes étapes de la vie du Bruce Wayne des temps modernes : le deuil de ses parents, des épreuves à surmonter, des disparitions tragiques, s’avouer que Bruce Wayne n’est qu’un masque, oublier sa vie d’être humain, etc. Tout n’est donc pas totalement hors sujet.

La liberté des auteurs de cet ouvrage a été telle qu’on ne peut qu’encourager ce genre de publications, nous permettant ainsi de sortir des sentiers battus. C’est aussi une belle façon de se tester et de jouer au jeu des 7 erreurs que vous exercerez certainement en lisant ce livre.

Pour finir, la meilleur note : le dessin ! Vous aimez le gore ? Vous allez être servis ! C’est à la fois beau et cruel, inspiré et dégoûtant. Bref, j’adore ! 🙂

 

Et vous, avez-vous apprécié cette lecture ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous 😉

 

Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Fan de comics horrifiques et de thriller, je reviens sans cesse vers mon premier amour : Batman ! Tout commença en Belgique, alors que je mangeais un paquet de chips au paprika dans mon canapé (si, c'est important...!). Nous étions dans les '90s lorsque j'ai découvert la fantastique série animée Batman, surgissant par la fenêtre telle une chauve-souris ! Lui et moi avons passé bien des journées de vacances ensemble. Je me souviens de son combat face au fantôme masqué...épique ! Ce n'est que des années plus tard que je me mis à la lecture des comics avec l'arrivée d'Urban.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !