Review de Super Sons – Tome 1 : Quand je serai grand

Publié le 18 février 2019 par

Je profite de la sortie du tome 3 de cette super série pour vous faire part de mon avis. Commençons donc par le premier tome, si ça peut vous donner envie de lire Super Sons !

Super Sons, tome 1, quand je serai grand

Synopsis

Si Jon Kent est le fils du plus grand super-héros, Damian Wayne est celui du plus dangereux. Et malgré l’amitié que se portent les deux membres de la Ligue de Justice Superman et Batman, leur progéniture, elle, a plus de mal à s’entendre. La menace de Kid Amazo va cependant lier à jamais les deux jeunes héros, Superboy et Robin, dans un tandem destiné à reprendre les rênes de leurs parents dans la lutte contre le crime !

  • Scénario : Peter J. Tomasi
  • Dessins : Jorge Jimenez, Alisson Borges, Alejandro Sanchez, Hi-Fi
  • Publié le : 6 avril 2018
  • Nombre de pages : 128 pages
  • Prix : 14.50
  • Commander sur Amazon

Une excellente idée

Jon Kent, Damian Wayne et Lex Luthor dans Super Sons
Quand Damian Wayne et Jon Kent sont surpris par Lex Luthor, les ennuis commencent…

Le lancement de la série Super Sons est une très bonne chose. L’histoire est simple, sans prise de tête et en même temps intéressante. Les deux héros se lancent à la poursuite d’un vilain à leur hauteur, Kid Amazo, un garçon touché par le virus amazo (offrant des super-pouvoirs) et qui s’en prend à sa famille. Passant auparavant par un méchant d’une autre envergure, Lex Luthor, rien que ça. L’objectif de Robin (qui, comme son père, mène la stratégie du duo) est de mener le pire ennemi de Superman à arrêter Kid Amazo. Les aventures sont sans temps mort, et d’ailleurs le tome se lit très rapidement.

Le dessin de Jorge Jimenez est très agréable, correspondant parfaitement à l’ambiance et aux personnages. Les expressions souvent très drôles des 2 petits héros sont bien retranscrites et en raccord total avec les dialogues et l’action.

Enfin, la galerie de couvertures alternatives que nous offre Urban Comics à la fin est un plus non négligeable et absolument géniale. Celles de Simone Bianchi, Francesco Mattina et les 4 couvertures de Dustin Nguyen, un artiste que j’apprécie particulièrement et dont le style est tout à fait adapté à l’univers des 2 gamins, m’ont interpellé. Merci à Urban pour ces bonus !

Un dynamique duo pas très conventionnel

Je ne vais rien vous apprendre, il n’est pas facile de travailler avec Damian Wayne, fils de Batman, aussi intelligent que son père mais bien plus associable, arrogant, calculateur et prétentieux.

Jon Kent et Damian Wayne dans la Batcave
L’histoire se termine par une belle bagarre dans la Batcave

Robin ne semble avoir qu’un objectif : faire équipe avec Jon Kent car celui-ci, fils de Superman, a bien quelques pouvoirs utiles à sa mission. Mais Jon a son caractère bien à lui aussi, refusant de se laisser faire. Robin a beau l’insulter, le traiter comme un gamin et lui rappeler qui est le plus intelligent, il ne se laisse pas faire. Ou, quand il « laisse couler », il sait bien que s’opposer ne donnera rien de bon et qu’il vaut parfois mieux ménager la bête.

Damian est, ici, une tête à claque qui peut agacer les lecteurs n’aimant pas sa personnalité. Poussant son insolence jusqu’à traiter Lex Luthor de « vieil homme » ou répliquer à Jon « j’ai beaucoup à t’apprendre » il n’hésite pas, lorsque celui-ci lui assène « Tu te crois trop cool, mais tu n’arrives pas à la cheville de Batman », à lui répondre « Tu as raison. J’arrive bien plus haut », ce qui démontre toute la puissance de son égo…Les répliques des 2 petits héros sont très drôles et fusent de toute part, y compris celles de Jon qui n’hésite pas à remettre Damian à sa place. La rivalité entre Super Boy et Robin se termine par une bagarre à la Batcave et par l’intervention du sage Alfred ainsi que de leurs pères respectifs qui ne les autorisent alors à sortir qu’en faisant équipe tous les 2. Ce qui invite à la lecture d’un 2ème tome…

Conclusion

Une très bonne lecture-détente, faite pour les lecteurs qui aiment Robin (plus spécifiquement Damian) et Jon, qui cherchent à rire plus qu’à vouloir une lecture sérieuse. Du comics pur-jus, en somme !

Variant Cover Super Sons de Francesco Mattina
Couverture alternative de Super-Sons par Francesco Mattina

Quel est votre avis sur ce 1er Tome ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous une fois que vous l’aurez lu 😉

Les points forts :
  • Un récit simple et sans prise de tête
  • Beaucoup d’humour et de « punchlines »
  • Des personnages attachants
Les points faibles :
  • Un Damian Wayne très « tête à claques » qui ne plaira pas à ses détracteurs
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Bibliothécaire comme Barbara, servant le chevalier noir depuis peu, aimant le Moyen Âge, le Tir à l'arc et les balades nocturnes sur les toits.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !