Batman SAGA #27 – La Review

Publié le 04 août 2014 par

Une nouvelle rubrique voit le jour sur votre blog Batman Legend !

Batman Legend s’associe à BatmanSiNonRien pour vous offrir les reviews de vos comics Batman préférés ! 🙂
Aujourd’hui, BatmanSiNonRien vous présente la review de Batman SAGA #27, publié chez Urban Comics le 25 Juillet dernier.

Salut à tous, lecteurs de Batman Legend ! Après l’avoir tant attendu, le voici enfin en kiosque depuis le 25 juillet, Le Batman Saga #27 spécial Batman Day ! Pour les 75 ans du chevalier noir et aussi pour la sortie du 27 ème numéro de Détective Comics, qui vous l’aurez compris est relativement rare dans l’univers DC et aussi pleine de nostalgie car c’est la première apparition de Batman, Urban Comics nous gratifie de deux superbes Variant Cover : une tirée à 2000 exemplaires est disponible pour la modique somme de 6€50 et une autre tirée à 4000 exemplaires pour 19€  !
Outre ces Covers aussi désirables les unes que les autres, penchons nous maintenant sur les 150 pages de contenu.

Batman Saga #25 et Back-up

On commence la lecture de ce kiosque par le numéro sans doute le plus attendu chaque mois, je parle bien sûr de Batman #25, Zéro Year : la cité des ombres naît de la plume et du crayon de Scott Snyder et Greg Capullo. La police de Gotham à fort à faire, entre une tempête qui approche, un nouveau justicier qui se prend pour une chauve-souris et enfin une chose qui transforme ses victimes en Bonsaï humain, le lieutenant Gordon ne sait plus où donner de la tête. Le Back-up, par Snyder, Tynion et Clarke nous plonge l’espace de quelques pages dans l’enfance de Harper et Cullen Row, protagonistes découvert dans le Batman Saga #20.
Niveau dessin Capullo, comme à son accoutumé, nous caresse la rétine de son coup de crayon expert et détaillé et une mention spéciale pour la Batmobile. Par contre niveau scénario je suis partagé, le fait de voir un Batman plus insouciant, moins « Dark » est un peu perturbant. Ensuite ce numéro a le problème de fournir trop d’interrogations contre trop peu de réponses. Cependant cet inconvénient ponctuel promet de se transformer en avantage dans les prochains numéros quand l’intrigue se développera. Le Back-up est appréciable, dans son originalité et dans sa présentation des différents Super-Héros qui font leurs premières armes mais au final bien inutile.

Detective comics #25 et Back-up

Ce numéro va se concentrer cette fois sur le Lieutenant Gordon, en plein Zéro Year, qui essaye de faire son nid au sein du GCPD mais on connait tous l’intégrité sans faille de Gordon face à la corruption notoire du Commissariat. Les protagonistes principaux seront donc piochés parmi les forces de Police de Gotham et on aura droit à un peu de Gangs, dont celui de Black Mask, mais également une et unique apparition du justicier de la nuit qui sera très justement dosé.
Jason Fabok nous propose ici son habituel coup de crayon que j’apprécie toujours autant, un style qui colle parfaitement à l’ambiance Polar de ce numéro, Layman nous gratifie d’un scénario intelligent le tout donnant un résultat plutôt pas mal mais qui nous rappelle beaucoup le Year One de Miller, avec la chute du Pont, le coéquipier de Gordon qui est de la même trempe, aux vêtements prêt que Flass. Cependant la ressemblance avec le comics de Miller s’arrête là car Layman vient ajouter la touche New 52 avec un Commissaire Loeb moins orienté vers la corruption et plus du coté de Gordon avec en Prime un inspecteur orienté dans le même sens éthique que Loeb. Le Back-up est un peu plus décevant niveau dessin qui y est plutôt pauvre, style brouillon.

BatGirl #25

Dans ce récit on retrouve Barbara Gordon bien avant sa vocation de justicière, et ceux pendant la tempête introduite dans les récits précédents. Son père ne pouvant pas veiller sur eux en raison de ses responsabilités qui incombent à sa profession, elle aura donc la lourde tâche de veiller sur son petit frère et abandonner son foyer au profit de la survie. Je clame haut et fort la réussite de ce numéro, moi qui suis si hermétique à BatGirl dans les Batman Saga précédents ! Il faut dire aussi que le changement du Cast Scénario n’est sans doute pas une Coïncidence. Marguerite Benett signe donc ici un numéro assez intelligent pour me réconcilier avec la série, elle nous présente une Babs sans collant de BatGirl et avant même qu’elle en ait l’idée mais qui a déjà tout d’une héroïne. Point de vue dessin, Fernando Passarin remplie une nouvelle fois sa part du contrat avec un superbe coup de crayon.

Batman and Two Face #25

Il est question ici de la suite des aventures de Erin McKillen et de Double-Face qui cherche à se venger contre la femme qui est responsable de son esthétique faciale mais aussi de la mort de sa femme. Arrêté par Batman et retenu au GCPD, Double Face ne reculera devant rien pour coller une balle entre les deux yeux de Erin et elle l’a bien compris . C’est Pourquoi elle demandera la protection de Batman Incoporated via son représentant public, Bruce Wayne. Peter J. Tomasi nous offre ici encore une perle où il revisite les origines de Double Face tout en s’appuyant sur les bases des récits de Morrison. La qualité graphique de Gleason est toujours au rendez vous malgré un résultat qui donne de meilleurs résultats de nuit que de jour, l’exemple le plus flagrant sera sans doute en bas de la page 102 qui n’est pas sans rappeler Batman Dark Night Returns.

Detective Comics #27 et Back-up

Enfin le numéro que tout le monde attendait ! Avant tout, je vous tire les fesses du sable pour vous les remettre sur les bancs de la Bat-School pour une petite leçon d’histoire ! Nous somme en 1939 et sort le 27ème numéro de Detective Comics qui correspond à la première apparition de Batman, l’histoire s’intitule « L’affaire du syndicat de la chimie » et est bien sûr mis en page par Bill Finger et Bob Kane ! Depuis, à l’occasion de l’anniversaire de l’homme chauve-souris, plusieurs autres duos ont revisité ce récit en hommage au premier, ce fut ainsi le cas pour Detective Comics #387 et 627. Il faut noté que ce Detective Comics #27 est le deuxième qui sort depuis la création de Batman, soit il y a 75 ans ! C’est donc Brad Meltzer et le dessinateur Bryan Hitch qui vont perpétuer la tradition dans un récit adapté à notre époque. Ce numéro est réellement un petit bijou, car l’enquête est extrêmement banal pour le justicier de notre époque qui en a vu d’autres depuis, mais qui nous propose une narration très intéressante sous forme de journal de bord. Les dessins de Bryan Hitch ne seront pas au goût de tous car même si il est bon dans l’ensemble, les visages manquent de détails et d’expressions sur les plans larges. On notera que la fin de ce récit nous propose deux cases supplémentaires qui feront l’effet d’un coup de pied dans une fourmilière car à elles seules elles viennent revisiter les origines déjà multiples du Némésis de Batman. Sacrément osé de la part du scénariste. Pour finir, le Back-up de ce numéro nous est entièrement proposé de la plume et de la main de Francesco Fracavilla qui nous plonge l’espace de 4 planches dans un récit magique car étroitement lié à Batman Year One de Frank Miller. Ainsi j’invite ceux qui ne saisirait pas le sens profond de cette chute à se replonger dans cette ouvrage de Miller et pour ceux qui ne capte toujours pas je les invite à laisser un commentaire sur cette page !

Finalement nous avons le droit à un kiosque de qualité pour le Batman Day (23 Juillet 2014), mais j’avoue que pour les 75 ans de la chauve-souris je m’attendais à un kiosque remplie de numéros spéciaux sur la même optique que le Detective Comics #27, peut-être pour les 100 ans de Batman. Un très bon numéro tout de même que je ne peux que vous conseiller d’aller vous procurer. Sur ce, je vous dis à bientôt sur les toits de Gotham !

Marian de BatmanSiNonRien pour Batman-Legend

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Après avoir croisé une première fois la chauve -souris en 1992 dans Batman TAS, ma passion pour le chiroptère masqué n'a cessé de croître. Du 7ème art au 9ème je m'efforce de combattre le mauvais goût dans les allées sombres des librairies. Et si par hasard vous me demandez quel super héros se rapproche le plus de l'idéal humain ma réponse sera Batman ... si non rien.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !