Review de Batman Detective – Tome 2 : Médiéval

Publié le 17 avril 2020 par

Bien souvent dans les comics, il ne faut pas rester sur une déception. Ma lecture du premier tome de Batman Detective m’avait laissé quelque peu dubitatif… (Au contraire d’Alexandra) Je me suis donc dit plein d’espoir : “Pelli mon brave Pelli, laisse une nouvelle chance à Tomasi !”.

Batman Detective tome 2

Synopsis

Après avoir passé un test dans un simulateur où chaque année Batman exorcise ses démons et se confronte à sa propre mort, Bruce Wayne reprend la mission de sa vie : protéger Gotham. Mais l’apparition d’un mystérieux chevalier vêtu d’une armure lourde, armé d’une épée et visiblement très au fait des activités de l’homme chauve-souris, va lancer une véritable joute : le Chevalier Noir contre le Chevalier d’Arkham !

Un teasing qui marche !

Dans les dernières pages de Batman Detective Tome 1, Tomasi nous dévoilait l’arrivée du chevalier d’Arkham. Alors autant vous le dire de suite, le chevalier d’Arkham n’a rien à voir avec celui du jeu vidéo Batman Arkham Knight. Désolé si je brise un rêve…

Une première rencontre musclée

Bien entendu le tome 2 est centré sur ce personnage. Le teasing a fonctionné, le chevalier d’Arkham apparaît comme un anti-batman plutôt efficace, qui malheureusement perd de son intérêt au fil des pages. L’origine story du personnage n’arrivant que bien trop tard, tel un cheveu sur la soupe, qui ne le sauve malheureusement pas de son manque de profondeur. Le côté médiéval du chevalier d’Arkham est ici pris au sens propre du terme. Le personnage ayant sa propre vision de la justice “divine”.

Le retour de Batman et Robin

L’un des points forts de ce récit réside dans la relation entre Batman et Robin.

Le dynamique duo se reforme de nouveau le temps de quelques pages. Il faut dire qu’entre Batman qui devait gérer son mariage en plus des vilains de Gotham et Robin qui gère l’équipe des Teen Titans, le programme de nos deux héros était chargé…

Peter Tomasi, qui était en charge de la série Batman & Robin durant les New52 (DC Renaissance en VF) exploite vraiment bien le duo père/fils. Le tandem rajoute de l’intérêt et de la fraîcheur à ce run qui en manquait. On en vient même à regretter l’époque de la série dans la période New52 !

Le duo de nouveau ensemble !

De l’ombre à la lumiere

Du côté des dessins, c’est Brad Walker à la manœuvre. L’artiste que l’on a déjà pu apercevoir sur les titres New52 Superman et Action Comics et plus récemment sur l’une des issues Batman: Prelude to Wedding, a un bon coup de crayon. Une colorisation de Nathan Fairbairn beaucoup trop claire et colorée pour un récit Batman vient malheureusement gâcher le tout. Pour l’interlude (qui aurait à mon gout mérité beaucoup plus de pages), on retrouve Kyle Hotz au dessin et David Baron à la colorisation. Grâce au talent de ces deux artistes, nous retrouvons une ambiance année 90, et sombre qui sied beaucoup plus à la chauve-souris dans une belle histoire mettant en avant le personnage du Spectre !

Le style de Hotz rappel les années 90′

Conclusion.

Pour conclure, je dirais que Tomasi cherche encore ses marques sur le titre. Le premier “vrai” run de Tomasi sur Detective Comics n’est pas vraiment une réussite et ne restera pas dans les annales. Malgré tout cela, Detective Comics garde une belle marge de progression sous la plume de Tomasi. Le tome 3 nous donnera rapidement une réponse 😉

Les points forts :
  • La relation entre Batman et Robin,
  • L’histoire avec le Spectre (interlude),
  • Les dessins de Kyle Hotz.
Les points faibles :
  • Le chevalier d’Arkham manque de profondeur,
  • L’origine story du chevalier d’Arkham,
  • La colorisation beaucoup trop flashy.
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Gare à la cour des hiboux qui d’en haut scrute Gotham, gare à son émissaire dont le nom est l’Ergot !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !