Batman legend in Crisis #4 : Le film Justice League Dark Apokolips War

Publié le 03 août 2020 par

Justice League Dark Apokolips War est le dernier film d’animation chez DC Comics et Warner Bros Animation. Une sorte d’Infinity War pour l’univers animé moderne de Warner Bros dans lequel tous les héros vont devoir affronter Darkseid ! Accrochez-vous, c’est parti pour notre critique du film animé !

Justice-League-Dark-Apokolips-War

Synopsis

Justice League , Justice League Dark , Teen Titans et Suicide Squad font équipe contre Darkseid dans une bataille finale épique pour sauver la Terre.


Au scénario Ernie Altbacker et Mairghread Scott, Justice League Dark : Apokolips War puise d’abord son inspiration de le comics La Guerre de Darkseid, l’arc narratif qui a conclu la période New 52 (ou DC renaissance en VF) dans les comics, avant que DC n’opère un reboot de sa continuité avec le lancement de Rebirth. Mais, contre toute attente, le récit s’écarte ensuite brutalement des comics de Geoff Johns et de Jason Fabok et prend alors une toute autre tournure, avec une intrigue plus proche de celle de DCeased de Tom Taylor, dans laquelle les héros sont réduits en charpie les uns après les autres et doivent finalement s’allier à leurs ennemis d’antan pour tenter de sauver ce qu’il reste de leur monde !

Tout est dans le nom : c’est là une guerre apocalyptique sans conteste ! Et cette dernière fait rage entre l’avis d’Alexandra et celui de Siegfried !

Dans quel camps serez-vous ??? À vous de voter à la fin de cet article ! 😉

Pour Alexandra : C’est bien !

Apokolips War conclut l’histoire initiée dans Justice League War en 2014… mais c’est loin d’être parfait ! En tout, 14 films représentent l’ère News 52 (DC Renaissance) avec de nombreux bas et Justice League Apocalypse War apporte selon moi une touche positive et intéressante. De part son aspect épique avec une forte violence et son panel de personnages qui bouleverse quelques peu les habitudes : dont l’excellent Constantine.

Tout d’abord, parlons des points positifs avec l’ambiance donnée au film. Nous avons là un film d’animation qui ne se moque pas de nous tant les héros ne s’en sortent pas du tout comme on peut le penser… Tout le monde en prend pour sa pomme et ça change ! La Justice League a perdu, les gentils ont échoué, dès le début le ton est donné. À partir de là, il est très intéressant de découvrir le déroulé du film et d’appréhender différemment chaque personnage : à qui va-t-on s’attacher ?

Ce film surprend par son audace de mettre à rude épreuve nos héros, et la lecture du récit est, si on peut le dire, désespérée ! Ne vous attendez pas à un film d’animation tout joyeux où tout se passe comme vous le souhaitez. Cette vision est selon moi pertinente car on sort de notre zone de confort lors du visionnage. Il y a un certain sentiment d’inconfort, de tristesse, de voir la Justice League si mal en point (Batman étant au service de Darkseid, ça fait mal…).

Constantine et son équipe de héros !

Puis, je ne peux parler de cet animé sans mentionner Constantine, mon chouchou incontesté (oui Batou désolée…). Ce personnage porte en lui différentes émotions qui bouleversent et nous permettent une meilleure identification. Comme je l’indique plus bas, la rapidité d’exécution du film fait qu’il est difficile de s’attacher aux héros. Or, Constantine est le plus humain d’entre eux : amoureux, conscient du danger, arrogant, effrayé, courageux… Il éprouve dès le début une forte culpabilité jusqu’à traîner dans les bars en poursuivant son alcoolisme. Son écriture est fidèle et propre parmi toute cette assemblée héroïque, ça fait plaisir. Ce magicien va être une dès clés du scénario et un élément indispensable malgré lui ! Ça donne envie de foncer lire les comics HellBlazer ! 🙂

En somme, Justice League Apocalyspse War est satisfaisant voir gratifiant pour celui qui a su maintenir son intérêt pendant 7 longues années.

Wonder Woman sous l’emprise de Darkseid

Mais il y a toujours des “mais” ! Ce film porte pourtant de lourds défauts qu’on ne peut s’empêcher de relever, même en ayant apprécié le visionnage. Ce requiem héroïque manque de panache…

De part son développement abrupte et trop rapide. Il a trop de facilités qui dispense l’approfondissement de certains personnages et on reste sur notre faim par moment… C’est fort dommage. Très vite, trop vite, les héros se réunissent pour contrer la menace Darkseid, pas de concertation, on fonce tête baisser. De là, Darkseid gagne et c’est la fin d’une ère, mais cette rapidité fait que l’on a du mal à s’attacher aux personnages vu qu’on arrive même pas à comprendre leurs actions !

Et je ne mentionne même pas la fin qui ressemble à la dernière saison de Game Of Thrones : vite vite il faut finir l’histoire à tout prix ! En soit, les idées sont bonnes mais la manière dont elles ont été placés le sont parfois moins.

Au final, je trouve cela lassant et fatiguant de retrouver le même schéma dernièrement dans les animés. Un peu plus de créativité ne fera pas de mal ! Mon avis est donc mitigé entre un bon moment et un “c’était pas marquant tout de même”

Pour Siegfried (Moyocoyani) Würtz : C’est mauvais !

Justice League Dark – Apokolips War a pour ambition de mettre un terme à la continuité du DC Animated Universe (DCAU) après 14 longs-métrages. C’est son projet… et c’est tout ce qu’il fait.
Il ne faut pas deux minutes à l’ensemble des super-héros pour accepter l’idée émise par Superman d’attaquer Apokolips afin de ne pas attendre la prochaine offensive de Darkseid, et pas plus de cinq minutes pour qu’une ellipse nous amène au moment où la Justice League a très brutalement (avec ce qu’il faut d’éviscérations d’encapés) échoué, et tente donc d’échafauder un semblant de plan en mobilisant un semblant de résistance à partir de ce qui reste.

Apokolips War met le feu… littéralement, faute de savoir le faire créativement.
Apokolips War met le feu… littéralement, faute de savoir le faire créativement.

Vous trouviez le plutôt chouette arc Darkseid War inabouti, frustrant dans son manque d’exploitation de l’idée formidable d’une JLA devenue une assemblée de Néo-Dieux ? Apokolips War l’adapte en l’affadissant au possible, pour raconter tous les retournements de veste les plus convenus – on a quand même deux hypnotisés se libérant de l’emprise du Mal grâce au pouvoir de l’amour en deux minutes.

Déjà que j’abhorre les arcs à base de personnages hypnotisés, le degré zéro de l’inventivité pour rendre un gentil méchant temporairement (pas pour rien que même le Squadron Supreme de Gruenwald – 1985 ! – commence juste APRÈS les dégâts causés par une équipe hypnotisée), alors quand on lui ajoute le pouvoir de l’amour, et le cliché de la colère qui rend invincible (même quand on a passé une heure à établir que le personnage était plus faible que celui qu’il démonte maintenant avec assurance), il devient difficile de vouloir sauver quelque chose

Toi tu meurs dans d’atroces souffrances, toi tu meurs dans un coin de l’écran, toi tu meurs aussi, tiens toi tu survis, par contre toi la Warner ne pas te louper, toi…

Et ce n’est qu’un aperçu des facilités auxquelles recourt le film d’animation, qui ose quand même placer dans l’armée attaquant Darkseid… toute la Bat-Family (certainement les héros les plus adaptés à un pareil affrontement), rend bien mal hommage à la quasi-totalité des personnages représentés (pour qui aime un super-héros et l’a aimé dans les précédents films, le voir démembré dans un coin de l’écran au cours d’un flashback, ça fait mal), et souffre du manque épouvantable d’idées de mise en scène qui caractérise une bonne partie du DCAU (un comble de la part d’un studio responsable de la série animée Batman et des films Lego) – au moins les combats et l’animation générale sont-ils plus propres que dans quelques-uns des opus précédents…

Bref, ayant le trop modeste mérite de mettre en avant Constantine, Raven, Etrigan et Zatanna, dont on aime la dynamique sans forcément apprécier qu’ils aient le premier rôle dans un opus si pivotal , Justice League Dark : Apokolips War n’a aucun sens ni intérêt pour qui n’a pas suivi un peu l’évolution du DCAU, et en a à peine davantage pour ceux qui en auront eu le courage, au moins satisfaits intellectuellement de savoir comment le reboot à venir aura été dramatiquement justifié…

Une amusante brochette d’anti-héros omnipotents
Une amusante brochette d’anti-héros omnipotents



Avez-vous apprécié le film Apokolips War comme Alexandra ? Ou l’avez-vous plutôt détesté comme Siegfried ? Les arguments que vous avez lus ont-ils nuancé l’avis que vous aviez sur la question avant d’ouvrir l’article, ou l’ont-ils seulement affermi ?
Votez ici, et n’hésitez pas à commenter l’avis de l’un et l’autre de nos rédacteurs en justifiant votre propre point de vue ! 😉

Alors, as-tu passé un bon moment devant Justice League Dark Apokolips War ? Ton avis rejoins plutôt celui d'Alexandra ou de Siegfried ? Choisis ton camp ! 😉


On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !