Review de Batman Metal : Le Multivers Noir

Publié le 18 décembre 2020 par

Du nouveau Metal dans l’horizon ! On poursuit dans cet univers dirigé par Scott Snyder avec un gros récit de plus de 450 pages ! Une grosse quantité, mais la qualité est-elle présente ?

Batman le multivers noir

Synopsis

Et si Azrael avait refusé de rendre la cape du Chevalier Noir à Bruce Wayne ? Et si, après la mort de son mari, Lois Lane avait hérité de Superman ses pouvoirs pour faire régner la justice à sa place ? Et si les Black Lanterns avaient consommé la quasi-totalité de l’Univers lors de la Crise Blackest Night ? Et si, les plus grands événements de DC avaient eu une tournure différente dans un autre monde ? Bienvenue dans les univers dystopiques du Batman qui Rit

Un collectif d’auteurs s’attaque à l’univers vaste et étendu de Batman Metal.
Ici, le comics concentre 5 chapitres de Tales from the dark multiverse. Ces cinq grands évènements ou “crises” de DC Comics sont réinventés à la sauce « Metal ». Le choix de ces cinq grands évènements sont Batman Knightfall , la mort de Superman, Blackest Night, Infinite Crisis et The Judas contract. Valent-ils le coup d’être réinventés ?

Une pioche entre récits bons et moins bons

Sombre, violent et tragique… voici en trois mots le condensé de ce comics. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il est uniforme !

Le principe de ce tome est finalement très simple à résumer. L’idée est d’utiliser le Multivers Noir afin de présenter des oeuvres incontournables de DC Comics mais sous un nouveau jour… un jour bien plus sombre !

La fin de Batman
La fin de Batman

On débute avec l’histoire forte de Bane & Batman. Qu’en est-il de l’autre côté du miroir ? Et si cela avait mal tourné ? Voilà, vous collez ce principe à ce récit, un basculement dans l’histoire et rien ne sera jamais comme “l’histoire principale”. Si le What if est intéressant, il ne vaut pourtant pas le détour pour chaque histoire. Pour Bane & Batman, je n’ai pas particulièrement été envoutée. Il est tout de même intéressant de voir Batman en très (très) mauvaise posture mais cela n’apporte pas de poids et de nouvelles perspectives.

D’ailleurs, je trouve ça dérangeant de voir en première de couverture Batman alors qu’au final les meilleurs récits concernent des personnages tels que Lobo ou les Teen Titans. Il arrive bien souvent que Batman se retrouve en avant pour des raisons bien propres à l’éditeur (ici Urban Comics), mais je n’y vois ici qu’un appât marketing et rien de plus.

Pour en revenir sur les différentes histoires, j’ai eu grand plaisir de lire Blackest Night qui met en avant Lobo ! Personnage explosif, drôle et déjanté, il est ici placé en protecteur et défendeur de l’univers et ça, quasiment gratuitement… un miracle !

Autre personnage que je connais peu et dont j’ai eu le réel plaisir de rencontrer lors du récit Infinite Crisis par l’excellent James Tynion IV : Blue Beetle. Histoire terrible d’un héros qui a chuté dans le côté obscur brutalement ! C’est d’autant plus touchant via ce personnage qu’il représente le juste milieu entre le super-héros et l’homme. L’histoire tragique de ce héros est l’une des meilleurs de l’ouvrage !

Batman Metal Multivers Noir
Lobo en action !

Le old school c’est toujours mieux

La valeur ajoutée de ce comics est de deux ordres. La découverte de récits mythiques par le biais du “what if dark multivers” et leurs histoires originelles. Car oui, à chaque récit, vous aurez droit à sa version “authentique” afin de pouvoir comparer. Dans cet objectif, Batman Metal : Le multivers noir a de quoi se mettre au niveau d’un récit relatif au patrimoine. Des histoires mythiques tels que Blackest Night et le Contrat de Judas sont à découvrir ! Des belles pépites qui plairont aussi bien aux néophytes qu’aux aficionados.

Batman Metal Multivers Noir

En cela, on pourra noter quelques éléments, certaines histoires sont plus sombres et féroces dans le récit original que dans la version “métalissée”. En effet, dans la version originale du Contrat de Judas, le personnage est beaucoup plus dure et féroce que dans la version créée. Alors se pose la question de l’intérêt de ce livre ? Car j’ai du mal à comprendre, malgré la supposée hype du Metal by Scott Snyder, la pertinence de ce récit. Autre que l’aspect patrimonial mentionné plus haut, on reste quelque peu déçu à la fin du comics.

A noter aussi, les apparitions de Tempus Fuginaut qui est une sorte de narrateur à l’entrée des épisodes et qui nous annonce la noirceur à venir… sans grande passion ! Ces apparitions sont trop fugaces et peu fournies pour vraiment expliquer la place de ce personnage.

Conclusion

Loin d’être indispensable, mais pas inutile non plus, Batman Metal : Le Multivers Noir laisse perplexe. Des récits à l’intérieur sont forts et très intéressants mais au final les 450 pages ne pèsent pas lourds. Cependant, si vous voulez lire des récits autre qu’exclusivement du Batman, découvrir des angles différents sur l’histoire des héros DC Comics, tentez l’aventure du côté obscur de la force ! 😉

Les points forts :
  • Une force patrimoniale,
  • Des personnages intéressants.
Les points faibles :
  • Du Multivers Noir pour du multivers noir…
  • Des dessins trop inégaux.
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !