Review de Harleen par STJEPAN ŠEJIĆ

Publié le 03 juillet 2020 par

Harley Quinn en a vu beaucoup des histoires ! Parfois bonnes, parfois moins. Née dans la série animée Batman TAS en 1992 et développée dans le comics Mad Love, elle renaît sous les mains de Stjepan Šejić avec Harleen. Oui, les mots sont forts tant ce récit m’a bouleversé. Mais pourquoi ? C’est ce que nous allons voir !

Harleen

Synopsis

Après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l’Asile d’Arkham afin d’apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham.
Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son coeur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues.

Qui est cette Harleen ?
Oublions deux secondes Harley Quinn pour se concentrer sur la psychiatre. J’attendais ce point de vue depuis si longtemps. Alors évidemment il y a des bas, mais l’intention et le travail du scénariste Stjepan Šejić est à saluer !

La psychiatre Harleen

Loin de la folle furieuse Harley Quinn que l’on a l’habitude de voir un peu partout, nous observons ici une jeune femme qui tente de percer dans le métier qu’elle aime : la psychiatrie. Et pas n’importe laquelle.
Harleen Quinzel se passionne par un sujet en particulier : la psychologie des criminels les plus déments et aimerait pouvoir situer et déterminer “le coeur de la folie”. La vie n’est pas simple pour elle, mais elle est motivée par une chose : faire le bien. Et lorsque l’on connaît son futur c’est assez cocasse. Pourtant on y croit, l’attachement à ce personnage est fort puisque l’on suit des tranches de vies très personnelles : le développement de sa thèse, ses rêves et ses cauchemars et l’évolution de ses sentiments.

Tout ceci est correctement écrit avec une justesse, voir une profondeur, qui permet de mieux comprendre cette femme. Un point à relever : le développement de sa thèse est très intéressant et très détaillé dans le récit. A la lecture, on suppose que l’auteur a dû entamer de nombreuses recherches pour écrire et construire le travail d’Harleen.

Batman et Harleen
Batman et Harleen

Harleen se retrouve face à deux personnages que l’on connaît bien et que l’on redécouvre ici, notamment Double Face/Harvey Dent. Sa transformation est subtile et rend hommage à son origin story. Il y a selon moi un vrai respect de l’univers Batman et des personnages qui ressort notamment avec les quelques apparitions de Poison Ivy, sublime par ailleurs. Pareil au niveau d’Arkham Asylum, notamment sur les couleurs et l’ambiance qui s’y dégage, il y a une certaine fidélisation dans le style. Pour Batman, visuellement, ça brille ! Des yeux brillants surgissent dans la nuit avec un corps plutôt imposant. Ça fait son effet en tout cas.

Une “histoire” d’amour

La première histoire d’amour est celle de l’auteur pour Harley. Depuis quelques années, de nombreuses illustrations et planches sont dévoilées sur son compte Instagram jusqu’à ce que DC Comics le contacte. Il a travaillé notamment sur Harley Quinn à plusieurs reprises avec Suicide SquadDark Nights Metal et enfin pour finir sur ce fameux récit Harleen. Via Black Label, tout son travail a pu prendre forme dans un comics. Une belle consécration.

Harleen et Joker
Harleen et Joker

Mais, l’heure est arrivée de parler du Joker et Harleen. Bien entendu, nous ne pouvons pas y échapper. Le challenge était élevé d’écrire leur histoire d’amour qui est finalement loin d’en être une. Mais tout n’est pas emmené d’un coup. Peu à peu, Harleen montre ses failles et ses blessures. Prise par son travail difficile, par le contexte du Bien et du Mal et son attirance par son patient : elle sombre peu à peu. Le Joker quant à lui dirige tout ça d’une main de maître. Un Joker très beau, sexy et attrayant qui de prime abord surprend ! Car selon moi, ce dernier ne doit pas forcément avoir une apparence de “beaugosse” exacerbé quant bien même il doit garder cet aspect élégant ( je pense notamment à Jack Nicholson !) Mais via l’écriture de Stjepan Šejić ça prend sens, auteur de récits érotiques, l’aspect sensuel entre Harley et le Joker est SA marque de fabrique. Et ça marche ! Leur relation nous emmène jusqu’à sa transformation en Harley, douce et froide à la fois. La planche est tout aussi sublime qu’effrayante !

Une origin story ?

Mad Love revient sans cesse dans les nombreux articles mentionnant Harleen. Pourtant je n’arrive pas à penser qu’Harleen veut prendre la place ou même égaler Mad Love. Ça n’a rien à voir. Que ce soit au niveau du dessin ou du scénario.

La chute d'Harleen
La chute d’Harleen

Harleen est une réécriture, une manière de rentrer dans l’univers de Batman, de comprendre le personnage d’Harley Quinn, et même celui du Joker. Même si ce dernier a un aspect beau gosse ténébreux ,qui est selon moi loin de la réalité… Dans cette histoire, tout est cohérent.

Je conseillerais donc Harleen comme porte d’entrée pour comprendre le personnage, sans oublier le comics Mad Love et la série animée de 1992. Je rajouterais même la dernière série animée Harley Quinn, géniale !

Conclusion

Personnel et sensuel, Harleen séduit par sa justesse et son trait délicat. Stjepan Šejić réussit avec brio l’écriture d’une Harley que l’on n’a plus l’habitude de voir. Laissez-vous tenter par Harleen et suivez son histoire ! 😉

Les points forts :
  • Enfin une belle histoire sur Harley, loin de la série lancée avec les New 52 et Rebirth,
  • Un dessin sublime et renversant,
  • Un côté sensuel unique.
Les points faibles :
  • Un peu trop bavard sur certaines planches,
  • Stjepan Seijic a mis en pause son travail chez DC Comics… quel dommage
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !