Critique du film d’animation Batman Ninja

Warner Bros Animation revient avec un nouveau film d’animation en collaboration avec des artistes japonais et présente : Batman Ninja. Ce dernier était plutôt attendu tant par son graphisme, que son parti-pris made in Japon Féodal. Cette fois-ci, le chevalier noir ne se retrouve plus à Gotham et doit affronter son ennemi juré, le Joker, en terrain inconnu. Retour sur un film plein de surprises ! 

 

Synopsis : 

Couverture du film Batman Ninja

Dans cette toute nouvelle histoire, Le Chevalier Noir voyage dans une contrée régie par les Samouraïs et les Ninjas. La machine à voyager dans le temps de Gorilla Grodd a un dysfonctionnement et envoie un groupe de vilains, fous et tyranniques, dans le passé au temps du Japon médiéval. Le plus dépravé du groupe, Lord Joker recherche la domination totale de l’État féodal et la destruction finale du légendaire Batman. Avec son arsenal technologique diminué, est-ce que le Justicier Masqué pourra empêcher Lord Joker et les autres vilains de réécrire l’histoire ? Une ancienne légende prend vie dans ce superbe film d’animation de la saga Batman.
Commander sur Amazon

Au revoir Gotham, bonjour le Japon !

Ce film d’animation change le décor, bouleverse les codes et nous emmène illico presto au Japon. Batman se retrouve à faire un saut dans le passé, assez conséquent pour retourner au Japon de l’époque médiéval. Ce voyage a le mérite d’apporter des nouveautés qui ne sont pas pour me déplaire ! Ainsi, les costumes de chacun sont tous sublimes. Petit coup de coeur pour le costume du Joker et d’Harley, folkloriques, colorés et élégants, je suis certaine qu’ils pourront être repris en cosplay sans problème. Chacun des personnages a une identité visuelle et le film propose ainsi une animation et un esthétique très agréable.

Batman face au Joker dans Batman Ninja

Batman face au Joker dans Batman Ninja

En effet, de nombreux plans captivent, le jeu de couleurs est réussit et la fluidité est impeccable. Tant de détails importants qui font cruellement défaut au film d’animation Gotham by Gaslight ( dont vous pouvez voir ma critique sur le site 🙂 ). L’une des grosses qualités du film vient de ces scènes de combat et de cette fluidité dans l’animation dont Batman Ninja excelle. Des moments magnifiquement bien orchestrés. Le moment le plus fort étant la scène de combat final entre Batman et le Joker : tous deux se battant à mort, rendant coup pour coup. On ne peut qu’être captivé par cette scène épique, lorsque le Joker se met à saigner, lorsque Batman se relève sans cesse : un combat inoubliable.

Un autre élément reste inoubliable dans ce film…c’est le personnage du Joker. Il est tout simplement parfait. Diabolique, fou, hors de contrôle, méchamment drôle, bref, je n’arrêterais pas de rendre gloire à ce Joker qui a pour moi tout ce qui représente le personnage. Il est pourtant bien difficile de faire ce vilain si atypique, il faut que l’on décèle cette folie meurtrière, ce sentiment de tuerie exaltante qui émane de lui. Dans Batman Ninja, son rire et son regard vous donneront une image précise du Joker présent dans le film. Il n’est pas là juste pour battre Batman, il est là pour dominer tout le Japon, pour asservir tout le monde, et pour bien se taper une barre quand il en a envie ! De même pour le personnage d’Harley qui est pour moi très bien représenté, un peu trop l’esclave du Joker, mais cela fait partie, aussi, de sa personnalité : l’éternel amour pour son poussin.

La Batman Ninja family

La Batman Ninja family

Vous l’avez bien compris, si j’ai adoré le Joker, j’ai par contre beaucoup moins aimé le Batman du film. Un manque de caractère important, des répliques et des paroles insipides. Une présence qui s’efface face à des personnages comme le Joker ou Catwoman. Enfin, un mot sur son déguisement en moine avec sa tonsure en forme de chauve-souris..un peu too much à mon goût !

Néanmoins, Batman reste bien meilleur qu’un second personnage fortement décevant dans ce film : Damian Wayne. Le quatrième Batman a tout simplement une coiffure ridicule, qui de facto le ridiculise, d’autant qu’il parle aux singes et s’exprime comme un enfant « heureux de la vie », alors qu’on connaît bien le caractère égoïste et exécrable de Damian. J’ai vraiment du mal à comprendre l’intérêt de sa présence, une présence qui me gêne tant il parait peu crédible.

Pourtant, c’est là que Batman Ninja a voulu se différencier. Il ne veut pas ressembler aux histoires classiques de Batman, d’où le fait qu’on se retrouve au Japon ou que certains personnages comme Damian soit dénaturé. Cela est un parti pris ! Pour autant, si encore la localisation ne pose pas de problème, la caractérisation doit, pour moi, respecter l’esprit et la nature même du personnage.

D’un côté, ce Batman Ninja m’a plu par le jeu du Joker, par les combats magistraux et le déplacement au Japon, mais de l’autre certains points font défauts…

Des robots et des singes…pourquoi ??? 

Batman et ses Robin attaquent

Batman et ses Robin attaquent

Batman Ninja, tu adhères ou tu n’adhères pas. C’est simple une partie du film est complètement barré et si l’effet de surprise est réussi, la réussite en tant que telle reste à déterminer. Pour ma part, je ne suis pas très fan des robots géants, tel Powers rangers, qui combattent l’un contre l’autre. Je n’ai pas non plus accroché à la création d’un singe géant pour les combattre sous les ordres d’une flûte magique ( si vous ne me comprenez pas c’est normal ! ). Mais encore une fois, ce n’est que mon avis, car le film est fantasmagorique, déjanté et dans un sens j’apprécie fortement la prise de risque !

Question scénario, les passerelles étaient peut-être trop nombreuses, les connexions trop évidentes. Une intrigue qui va beaucoup trop vite et qui peine à s’installer, en somme. Et c’est bien dommage, car Batman Ninja détient énormément de potentiels et l’idée de mêler le chevalier noir à l’archipel nippon est bien pensée.

Conclusion

J’ai passé un bon moment devant Batman Ninja, mais je n’irais pas acheter le Blu-ray. Trop d’éléments m’ont surpris et pas dans le bon sens malheureusement. Malgré un vrai coup de cœur pour le Joker, je reste sur ma faim et reste, plus, sous le charme de l’intrigue donnée dans le film Batman By Gaslight. Pour autant, si vous aimez les films What The Fuck avec des robots, des singes, un groupe de Ninja chauve souris, un Gorille et sa machine à remonter le temps et un Bane sumo, alors ce film est pour vous ! 😉

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à partager avec nous votre avis sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *