[25 ans Batman TAS] Le Joker de Batman TAS est-il le meilleur des Jokers ?

Nous sommes nombreux à être fan du Joker, notamment celui de la série animée Batman TAS : mais est-il vraiment le meilleur des Jokers ? 🙂

Le Joker fait sa première apparition dans le second épisode intitulé Joyeux Noël Batman au cours duquel il  s’échappe, le soir de Noël, de l’asile d’Arkham sur un sapin volant… innovant ! Sa première confrontation avec Batman est à l’image de la démence du Joker dans la série animée : ce dernier menace de plonger trois otages dans une cuve bouillante si le chevalier noir refuse d’ouvrir le cadeau que lui a préparé son ennemi.

L’entrée du Joker dans la série est réussie et donne le ton de ce que va être le vilain le plus connu de l’univers Batman. Le défi est grand et non moins anodin puisque la série vise un public jeune : il faut alors adoucir le Joker sans lui faire perdre sa folie légendaire.

Un Joker à plusieurs visages

Le Joker est-il si fou que ça ?

Le Joker est-il si fou que ça ?

Dans Batman TAS,  le Joker affronte à plusieurs reprises Batman mais ses objectifs sont variés : si par moment il cherche à éliminer la chauve-souris, Gordon ou le maire de Gotham, il va aussi orchestrer des hold-up et des cambriolages. Chaque épisode où apparaît le Joker a pour but de dévoiler un trait de ses multiples facettes. Cette diversité tient des comics où il n’a cessé d’évoluer au fil des années. Tantôt bagarreur, tantôt voleur, tantôt braqueur, le Joker n’a aucune notion du bien et du mal, agissant toujours de manière extrême. Il est d’ailleurs capable de rire et pleurer dans la même phrase. Aussi intelligent et manipulateur, certains voient en lui un méchant à multiples visages.
La série a su retranscrire cette personnalité atypique au fil des épisodes avec un mot d’ordre : le Joker est obsédé par sa notoriété. Pour cela il n’hésite pas à mettre en scène nombreux de ses crimes et il n’est pas rare de le voir sur les chaînes télévisés pour le revendiquer. Un méchant « vedette » qui veut inspirer la crainte et terrifier le plus possible son audimat.

En résumé ? Un orgueil certain, une personnalité forte et une folie assumée : le Joker de Batman TAS est trouvé.  Il est le méchant, voir le personnage, le plus développé de la série. Une dernière chose est à noter, et qui rend ce Joker si particulier : aucun épisode n’est fait sur son passé, aucun retour sur ses origines. Sa haine envers Batman reste floue et est influencée du Joker de Tim Burton puisque la sérié animée a débuté dans la foulée du film.

Un Joker grand public

Le Joker et son arme favorite : le poison joker

Le Joker et son arme favorite : le poison joker

Il est évident qu’un Joker dans un film et dans un dessin animé ne doit pas être le même. Il se doit d’être moins sadique et moins violent pour ne pas choquer les plus jeunes. Il tue rarement mais n’hésite pas à utiliser des armes dites atypiques : armes blanches, explosifs ou des armes plus extravagantes tel que son gaz hilarant. Les actes de violences sont subjectifs dans cette série. La violence y est représentée de façon graphique : on y voit de la drogue, des armes à feu mais jamais de sang, ou presque… ^^

Une prise de risque osée et un pari qui marche, une violence qui en dévoile légèrement sans trop faire peur pour ne pas risquer de brusquer les enfants. Si l’intention première est de ne pas afficher une extrême violence, l’idée est aussi de plaire aux adultes… c’est pour cela que le Joker n’hésite pas à commettre des crimes ou à projeter des meurtres à longueur de temps. Voilà où est la subjectivité : montrer la violence d’une autre manière, sans injures ni effusions de sang, mais toujours avec les drôleries de ce fou Joker.

Quant à sa folie, elle va plutôt se traduire par de grandes crises de rire. Voilà sa grande force et sa caractéristique principale : le rire. Le sens de l’humour est pour lui une obsession morbide et sans limites : il n’est alors pas rare de le voir dans cette série rigoler à outrance et on adore ! De cette manière, la série traduit la méchanceté féroce du Joker par le rire, autrement que par des actes beaucoup plus violents qui peuvent être présent dans les films. Plutôt clown que psychopathe : la série animée a trouvé la subtilité pour que le Joker plaise aussi bien aux grands qu’aux petits.

Un design adapté à la série

Comment oublier ce visage ?

Comment oublier ce visage ?

L’esthétisme du Joker a tellement été revisité qu’il est difficile de trouver un vent nouveau pour rendre ce Joker unique. Les auteurs optent alors pour une chemise orange avec son célèbre manteau violet. Quant à son apparence physique, un visage triangulaire, un nez en pointe, des yeux jaunes et des lèvres rouges : un personnage haut en couleur ! Ce look tape à l’œil est là pour casser avec le code du méchant noir et sombre. En effet, ce super-vilain est unique par sa folie qui se traduit par cette blancheur et ces couleurs qui s’opposent complètement à notre héros.

Faisons un point sur ces gadgets.  Le Joker n’a pas à rougir face à Batman car il détient lui aussi une jolie panoplie d’ustensiles en tout genre : dents qui claquent, pistolets au drapeau bang, poignées électriques, fleur qui balance de l’acide et enfin son gaz hilarant; arme favorite et la plus utilisée par le Joker. Bien sûr, je ne peux oublier l’un de ses plus grands tours :  les poissons-jokers. On les retrouve dans le superbe épisode The Laughing Fish (Heureux comme un poisson dans l’eau en VF) où le Joker empoisonne tous les poissons de la ville pour leur donner une apparence proche de la sienne dans le but de toucher de l’argent sur les ventes de ces derniers… génial !

L’atout essentiel du Joker  : sa  relation avec Harley

Le Joker et sa Harley

Le Joker et sa Harley

Comment assagir un méchant ? Le mettre en couple peut-être ?

Le pari a été pris dans la série animée d’introduire Harley Quinn, jeune fille complètement amoureuse du Joker et prête à tout pour lui. Leur relation amoureuse est loin d’être idyllique et évolue entre passion et violence. Harley Quinn donne une toute nouvelle dimension au Joker et le rend d’autant plus intéressant. En effet, un méchant est souvent solitaire, le plus souvent déshumanisé, sans famille ni relation amoureuse. La touche féminine et drôle d’Harley complète le personnage du Joker colérique et violent. Leurs « je t’aime/moi non plus » apporte cette relation que n’a pas Batman. Ici, c’est le méchant qui a le droit à sa chérie attitrée. Harley Quinn rend le Joker plus doux, plus sentimental et apporte encore une fois de nouvelles facettes à sa personnalité.

Leur duo est si efficace que le personnage d’Harley créé par Paul Dini et Bruce Timm pour la série animée a été transposé dans les comics. Mais pas seulement puisqu’on la retrouve aussi dans les jeux-vidéo, les films et est devenue au fil des années un personnage populaire et apprécié du grand public. Les épisodes avec ce sacré tandem sont les meilleurs, drôle, dynamique et efficace : ce couple est une réussite.

Joker et Batman : une relation vilain/héros

Batman et le Joker dans la série animée

Batman et le Joker dans la série animée

Ces deux-là sont inséparables ! Il est vrai qu’un héros n’est rien sans un méchant qui le pousse à être à son meilleur niveau. Pour Batman, le Joker est un défi de tous les jours et représente sûrement son ennemi le plus rusé. Le Joker quant à lui le déteste et l’adore à la fois ! Se battre et affronter Batman est un véritable jeu pour lui, qu’il gagne ou qu’il perde ! L’un des meilleurs épisodes et le plus représentatif de cette ambiguïté du Joker est l’épisode : The Man Who Killed the Batman (L’homme qui tua Batman en VF) : prétendu mort, Batman n’est plus de ce monde. Tout le monde souhaite connaître, alors, le responsable et le Joker en premier lieu !  Il organise pour la mort de son ennemi une cérémonie en hommage et en souvenir de leurs combats et va jusqu’à verser quelques larmes. Cela rend compte de cette folle relation où le Joker n’est rien sans Batman. Ils se complètent et forment un duo vilain/héros unique. Tel le chat et la souris, ils se cherchent sans cesse et se repoussent l’un et l’autre dans leurs limites. Le Joker n’est au final plus grand chose sans Batman puisqu’il est son jeu favori.

Conclusion

Ce Joker est bien l’un des meilleurs, films et séries animées confondus.  Il est complet, riche d’une personnalité à plusieurs facettes et est aujourd’hui la représentation idéale d’un Joker. La folie du rire, sa cruauté, sa relation avec Batman ainsi qu’avec Harley Quinn, son côté gangster, tueur et j’en passe : tout y est ! Finalement, la force de ce Joker est d’arriver à rassembler, dans un seul personnage, tout ce qu’il représente.
Que ce soit par l’esthétisme travaillé, par ses traits de caractères développés, son aspect loufoque et terrifiant à la fois, un mot : on adore ! Et vous ? 😉

Dites-nous tout le bien que vous pensez du Joker dans les commentaires ci-dessous ou sur Facebook et Twitter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *