Critique du film d’animation : Suicide Squad : Hell To Pay

Sorti le 27 mars 2018, Warner Bros Animation continue sur sa lancée et nous propose un nouveau film d’animation après Gotham by Gaslight, Suicide Squad : Hell to Pay (ou Le prix de l’enfer en VF) !

Suicide Squad Hell to Pay

Suicide Squad Hell to Pay

L’histoire est simple, une équipe suicide dirigée tambour battant par la virulente Amanda Waller est envoyée, menée par Deadshot et Floyd Lawton, accompagnés d’Harley Quinn, Bronze Tiger, Captain Boomerang, Copperhead et Killer Frost. Cette joyeuse bande aura pour mission de récupérer un artefact mystique, qui appartenait au Dr Fate. Un objet qui permettrait à celui qui le possède d’avoir un accès direct au paradis…

Un film Suicide Squad classé R-rating

Réalisé par Sam Liu et écrit par Alan Burnett, ce film animé se veut être diamétralement différent au film et est une revanche au fiasco qu’a gentiment orchestré David Ayer. Dès les premières secondes, le ton est donné : il y aura de la mort et du sang à la limite du gore. Et on adore ça ! Ce film d’animation est destiné aux adultes, rien à voir avec les blagues insipides de son prédécesseur au cinéma. L’ambiance est sombre, violente et est bien particulière… En effet, ce qui est très intéressant avec ce Suicide Squad : Hell to Pay est l’atmosphère, étrange et troublante, mais dans le bon sens du terme. De part les thèmes abordés, la mort, la peur de l’enfer, la damnation ou encore la rédemption, j’ai ressenti de nombreuses choses en regardent ces vilains qui cherchent à tout pris la clé du sésame pour accéder au paradis. Ces sujets sérieux permettent, tout simplement, de prendre au sérieux cette équipe, qui a du mal à trouver sa place dans l’univers DC. Malheureusement, le film d’Ayer n’est pas le seul responsable, les comics peinent à redorer l’image de la Suicide Squad... Ce film d’animation insuffle un vent nouveau pour la bande.

Amanda et son équipe

Amanda et son équipe

Autre que le ton donné, c’est la palette de méchants de l’univers DC qui est très intéressante, pour la plupart peu connus du grand public. Les deux personnages sur lesquels j’aimerais m’arrêter sont le grand Deadshot et Bronze Tiger. L’histoire, la caractérisation, et les mises en situation de ces personnages, sont intelligemment faites et donne de la puissance à ces deux vilains attachants. Tous deux confrontent leurs points de vue sur la mort et sur leur sort, avec une force et une profondeur qui permet au film de prendre de l’ampleur. De même pour Amanda Waller, lorsqu’elle se confronte à sa propre mort, à l’éventualité qu’elle n’est plus invisible, on aurait presque de la peine pour elle. À tout cela, vous ajoutez la course folle pour récupérer cette carte et le rythme est lancé pour 1h30 de bagarre ensanglantée.

Des déceptions toutefois …

Une Harley Quinn décevante

Une Harley Quinn décevante

Si certes, de nombreux points positifs sont à noter, le film ne répond pas à toutes les attentes. Dans un premier temps, le scénario, un peu trop plat, où l’on comprends dès le début que la moitié des personnages vont mourir. Si de nombreux vilains sont présentés, leur temps d’écran restent trop court pour que l’on puisse retenir quoi que ce soit d’eux. Mais le traitement le plus désastreux est sans conteste, celui d‘Harley Quinn. Encore une fois, on comprend peu toute l’importance et l’intelligence du personnage. Elle est dépeinte, ici, comme l’écervelée de service, la blonde qui dit des bêtises et qui sait rendre les coups, c’est tout. Sa place dans le groupe se justifie, car elle est l’atout sexy et drôle ( et encore drôle est un bien grand mot ). Je trouve ça dommage, voir décevant, que ce personnage ne soit pas utilisé à sa juste valeur. Cela me fait penser au film d’animation Batman and Harley Quinn où là encore elle est loin d’être mise au niveau qu’elle mérite.

Autre point négatif est l’animation. L’aspect technique est quelque peu décevant, sans grandes prises de risques. L’animation reste inégale et j’ai encore du mal à comprendre les difficultés qu’ils peuvent avoir avec les progrès que l’on sait aujourd’hui sur la technique des films d’animation. J’attends réellement pour les prochains films d’être surprise au niveau esthétique. Côté musique, elle n’est pas si efficace et est vite oubliable.

Conclusion

Malgré des points faibles niveau animation et scénario, Suicide Squad : Hell to Pay mérite d’être vu. On passe un agréablement moment, le film soulève des thèmes intéressants, bien loin des préoccupations du film sorti en 2016. On attends maintenant avec impatience le prochain : Batman Ninja, qui je l’espère sera à la hauteur de mes attentes !

Pour ceux qui souhaitent voir le film, je vous laisse le lien vers le DVD/Blu-Ray disponible sur Amazon.

Vous avez vu le film ? N’hésitez pas à partager avec nous votre avis en commentaires et à bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *