Critique de la série TV Titans – Saison 1

Publié le 11 janvier 2019 par

Les Titans reviennent à l’écran mais plus seulement en format dessin animé. La team a elle aussi le droit à sa série (qui fait d’ailleurs son arrivée en France sur Netflix aujourd’hui 🙂 ). DC voudrait-il concurrencer les séries Marvel comme Daredevil ? Ce qui est certain, c’est que cette série surprend ! Et dans le bon sens contrairement aux films de Warner…

Des personnages revisités

L’avis d’Aliénor

Les Titans, c’est avant tout des personnages, avec des personnalités et des caractéristiques qui leurs sont propres. La première surprise qui se dégage de cette série se trouve dans les différences entre les héros et leurs « modèles » dans les comics, en particulier pour Robin et Starfire. D’une manière générale, l’ambiance et les personnages sont beaucoup plus sombres que ce que l’on connaît dans les comics ou les animés. Le déjà célèbre « fuck Batman » qui avait créé une petite « polémique » lors de la bande-annonce résume le virage donné aux héros. Ici, exit le Dick Grayson blagueur et positif, à l’opposé d’un Batman dépressif et violent. Exit le fidèle Robin qui, malgré les différends avec son mentor, continue de lui être loyal et respectueux. Dick Grayson est ici particulièrement sombre et violent et a coupé les ponts avec Batman (mais la série n’a, paradoxalement, pas pu se détacher de son ombre) et a conscience d’avoir hérité des méthodes du Chevalier noir. Étant fan du Dick Grayson des comics, j’ai été un peu déçue de ce trait de caractère violent et sombre donné dans la série, mais en même temps intéressée et attirée par cet aspect. Les deux seuls regrets que j’ai sont le jeu de son interprète, Brenton Thwaites, qui manque d’expressivité à mon goût, et la chorégraphie des combats. Dick est un athlète et un voltigeur de cirque, il combat normalement comme un trapéziste. Ici, nulles acrobaties qui auraient été agréables aux yeux du spectateur, et qui auraient donné du charisme au personnage. Les combats sont bruts, violents, bien réalisés, certes, mais ils auraient gagné en « raffinement » comme sait bien le faire notre cher Grayson.

Dick Grayson au combat
Dick Grayson au combat

De son côté, Starfire ressemble encore moins à ce que l’on connaît de l’héroïne. Elle semble encore plus violente que Robin, n’hésitant pas à tuer pour parvenir à ses fins. Étant donné que son personnage a très peu à voir avec les comics, je trouve le choix de l’actrice peu dérangeant. Une petite polémique avait été créée en raison du choix d’Anna Diop (et de son costume, que je trouve toujours très laid) en raison de sa couleur de peau. Ça ne me perturbe pas plus que ça, puisque le personnage a peu à voir avec celui que l’on connaît. Par ailleurs, l’actrice est excellente. C’est sans doute celle qui tire le mieux son épingle du jeu.

Raven et Beast Boy, en revanche, sont moins surprenants et correspondent plus à leurs modèles des comics. Beast Boy demande encore à être développé, j’aurais aimé qu’il soit plus drôle à l’image de ce que j’aime chez ce héros léger, à l’humour omniprésent sans être lourd. Raven, interprétée par Teagan Croft, souffre peut-être de la jeunesse de son actrice. On sent l’inexpérience, mais aussi le talent naissant qui, j’espère, grandira dans les saisons futures. 

L’avis d’Alexandra 

Parlons d’abord de Dick Grayson. Je rejoins Aliénor sur certains points comme le fait que l’héritier de Batman est un personnage beaucoup plus sombre et violent à contrario de ce que l’on peut voir dans les comics. Or, mon avis est que ce parti pris a été bien réfléchi côté production. Pourquoi ? Car dans les comics c’est Batman l’atout « dark » et Dick Grayson l’atout « léger” (tout comme la plupart des Robin excepté Jason Todd…). Cependant, dans la série, nul Batman alors il faut rester dans la ligne directive que suit DC depuis des années : être sombre. Et c’est Dick Grayson qui obtient le rôle. Et si on y réfléchit bien, c’est assez logique vu que la série est elle-même très sombre. J’y reviendrais !

Côté Starfire, par contre je n’apprécie pas du tout ce personnage. Mise à part l’aspect ultra violent, elle est quant à elle trop éloignée de ce que les fans de comics peuvent connaître d’elle. Même si la nouveauté est bonne, elle est ici plutôt dérangeante…Contrairement à Aliénor, je ne comprends pas le choix de l’actrice, aussi excellente qu’elle soit, je n’identifie pas du tout Starfire, ni par la chevelure, ni par la couleur de peau, ni par le caractère, etc. Pour moi, c’est LE personnage que j’apprécie le moins et pourtant c’est l’un des personnages que j’apprécie le plus dans la team Titans.

Enfin pour Raven et Beast Boy, je rejoins Aliénor. On ressent, selon moi, une volonté dans cette saison de mettre en avant deux personnages : Starfire et Dick Grayson. Les autres étant relayés au « second plan », cependant tout reste à faire car les prochaines saisons permettront de développer plus en profondeur ces jeunes héros.

 

Un manque d’équilibre

L’avis d’Aliénor

L’aspect psychologique est particulièrement mis en avant dans cette série. La quête d’identité (pour Raven et Starfire, par exemple), la place de chacun dans le groupe et dans le monde, l’exclusion et la différence, la réflexion sur sa propre violence (en particulier pour Robin), etc. sont bien explorés et traités avec clarté. Peut-être un peu trop. Tout cela manque d’un peu de subtilité. Si on n’a pas compris que Raven a peur de l’abandon et a peur de faire du mal à ses amis, c’est qu’on a de la m*** dans les yeux. Et c’est pareil pour tous les héros. Les réflexions intérieures et les atermoiements des protagonistes sont trop évidents, trop explicites pour être bien appréciés à mon goût.  

Titans
Titans

Cela reflète un défaut majeur de la série : le manque d’équilibre. Manque d’équilibre entre la violence et le thème de l’adolescence, manque d’équilibre entre une réalisation mature et un discours adolescent. On dirait que cette saison se cherche. On peut lui pardonner, je pense, ces tâtonnements, mais je doute que cela s’améliore par la suite (j’espère avoir tort). L’exemple de l’ambiance est, je trouve, particulièrement évocateur. J’ai vraiment adoré l’ambiance dégagée de la série. Une violence crue, parfois trop, en tout cas surprenante, une ambiance sinistre et mystérieuse, un peu gothique, un peu fantastique mais en même temps réaliste. L’évocation (puis l’apparition en fin de saison) de Batman est un exemple splendide de cette ambiance réussie. Les décors y sont pour beaucoup, l’esthétisme de la série est très réussie. Et pourtant, tout ceci est quelque peu gâché par un aspect « adolescent » qui ressort tout de même encore un peu, comme on le voit par les atermoiements des héros sur leur identité, leur place dans le monde. 

Le scénario est lui-même un peu bancal. L’histoire est bien menée, les cliffhangers réussis, mais l’apparition de personnages secondaires (qui auront droit à leur propre série, pour la plupart) est mal réalisée. On sent le « placement de séries à venir » de façon artificielle. De même, si le dernier épisode est littéralement explosif et génial, original et inattendu, on reste sur notre fin à l’image d’une saison pas terminée (c’est voulu par les showrunners, qui ont raccourci la saison pour réaliser un meilleur cliffhanger). 

L’avis d’Alexandra 

En regardant cette première saison, une chose m’a frappé : l’héritage de l’excellente troisième saison de Daredevil. Il n’est pas faux de dire que Titans s’inspire pour beaucoup de l’ambiance et de l’image de la série du justicier aveugle. Cette dernière ayant été dès plus réussite, on retrouve ce schéma dans les films Marvel avec Thor Ragnarok qui ressemble étrangement aux Gardiens de la Galaxie.
Ici, Detroit ressemble étrangement aux quartiers nauséabonds de Hell’s Kitchen. La ville est salle, empeste la saleté et la petite vermine envahissent la ville avec vols et braquages à foison. De même pour la mise en scène des combats avec un Dick Grayson ultra badass, ce n’est pas sans rappeler un avocat aux sens aiguisés. Mais si l’air de Daredevil réside dans Titans, ce n’est pas du même niveau. Le côté sombre est si sombre qu’on ne voit plus rien. Dans certaines scènes, je n’arrivais pas à percevoir les scènes de combat. On est continuellement dans le noir et ça peut être perturbant. L’idée reste bonne car cette série nous propose autre chose que la série DC Gotham. Les acteurs proposent des prestations correctes voir très bonnes, les costumes sont magnifiques. Côté design, j’adore, et je pense que le gros des efforts a été réalisé dans ce sens. Autant pour les costumes que pour la décoration de la ville, tout y est.

Encore une fois, je rejoins Aliénor sur le manque d’équilibre. Je dirais aussi un manque de justesse qui est présent dans la plupart des séries et films DC. Justesse entre une bande d’ados avec des pouvoirs d’adultes et l’aspect dark. La ligne à franchir est difficile car cette saison montre quelques faiblesses. Et aujourd’hui des séries dark mais intelligentes ont vu le jour comme Daredevil ou Punisher. Donc c’est possible ! Mais je laisse aux prochaines saisons le loisir de se développer et de prouver que DC peut aussi faire dans le dark avec justesse !

Conclusion

L’avis d’Aliénor

Mais tous ces défauts ne gâchent cependant pas vraiment cette première saison qui m’a particulièrement surprise. J’attends la suite avec impatience. 

L’avis d’Alexandra 

Mon avis reste mitigé sur cette série. Elle a réussi le pari de me surprendre alors que je n’étais pas très inspirée dans un premier temps. Elle a de nombreux atouts mais certaines lacunes seront à corriger pour la suite… Une suite que j’attends avec impatience !

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de cette série ? Laissez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous ! 😉

Les points forts :
  • L’ambiance et l’esthétique
  • Une violence surprenante pour une série DC
  • Un jeux d’acteur convaincant
  • La réussite du dernier épisode
Les points faibles :
  • Le déséquilibre entre la violence et le jeu adolescent de certains acteurs
  • Des effets spéciaux à améliorer
  • Manque de fidélité avec les personnages des comics
  • Des personnages beaucoup trop sombres

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !