Focus sur le Bat-Symbole : la marque de Batman

Publié le 25 octobre 2018 par

Nombreux sont ceux et celles qui arborent un tee-shirt flanqué d’un logo de forme elliptique représentant une chauve-souris noire sur fond jaune. D’autres un lapin avec un nœud-papillon. Certains s’affichent aussi avec une bouche tirant ostensiblement la langue. Pourtant, aucun d’entres-eux et d’entres-elles n’a lu « Killing Joke », ouvert un Playboy ou entendu « Let’s spend the Night Together ». Il en est ainsi de ces symboles qui sont entrés dans l’inconscient collectif de la pop-culture de la fin du 20ième siècle. On les brandit parfois sans les connaitre.

Et pourtant…. il y a tant à dire …..

LE SIGNE DU BATMAN

Qu’est-ce-qui différencie Batman de tous les autres (super-)héros ?

Nous pourrions commencer tant d’articles par cette introduction. Et au demeurant, cette question a été déjà maintes fois posée, avec des pistes de réponses multiples et souvent complémentaires : son humanité, ses faiblesses, ses forces, son rapport aux femmes, la multitude d’auteurs (souvent excellents) et de graphistes qui se sont approprié le personnage. Batman est tant de choses à la fois. Il est pluriel, complexe et sans cesse renaissant, différent mais toujours identique à lui-même.

Au centre de cette multiplicité, qui s’écrit depuis bientôt 80 ans, un symbole. Le Symbole de Batman. Lui aussi multiple et pluriel. Sa dimension va bien au-delà du simple « logo » et ce symbole, aux nombreuses variantes, exerce une sorte de fascination. Quel autre personnage peut se vanter d’avoir son symbole érigé en icône de la pop-culture ?

Pour essayer de comprendre ou d’analyser la dimension si particulière de ce symbole, de cerner ce qu’il EST et ce qu’il représente, il faut peut-être commencer par comprendre ce qu’il N’EST PAS.

Le symbole de Batman n’est pas une arme ou un accessoire. Il ne s’agit d’aucun objet clairement défini. Ni bouclier, ni marteau, ni source d’énergie. Le Bat-Symbole n’a pas de réalité matérielle (si l’on excepte les batarangs qui s’y rapprochent)

Ce symbole n’existe que pour et par Batman. Il ne s’agit pas d’une icône familiale (n’est-ce-pas Monsieur Kal-El ?) et sa vue seule sert à identifier son origine et son porteur. A la différence de l’éclair de Flash, qui reste une symbolique tout à fait adaptée, certes, mais loin d’être aussi tranchante (sans mauvais jeu de mot) : l’éclair de Flash pourrait tout aussi convenir à Thor.

Autre élément de particularité : le Bat-symbole représente plus que l’identification du héros qui le porte ou le brandit. Il est un signe de ralliement pour ses partisans ou un appel à l’aide (n’est-ce-pas Commissaire Gordon ?). Pour prendre un autre exemple chez la rivale maison (dite « des Idées »), le symbole de Spider-Man représente son porteur de façon tout aussi identifiable, mais sans cette dimension aussi universelle.

1940. Batman #1 : Le Symbole, c'est Batman !
1940. Batman #1 : Le Symbole, c’est Batman !

Au fond donc, qu’est-ce-que vraiment le Bat-Symbole ? La réponse, au vu de ce qui précède est assez évidente, et finalement, tire sa démonstration dans le – presque – premier Bat-symbole, pas celui de 1939 (Detective Comics #27). Celui de 1940. (Batman #1) : Le Bat-Symbole y est représenté de telle sorte que l’on distingue certes, la représentation d’une chauve-souris, mais aussi et surtout le Batman, avec son masque (et ses oreilles) qui brandit sa cape.

Oui, vous voyez où je veux en venir. Oui, il a beaucoup évolué depuis. Oui, il a été décliné maintes et maintes fois. Adapté, repensé, réinterprété, épuré ou complexifié, objet de maintes renaissances.

Le Bat-Symbole c’est Batman.

Je pense que la vraie différence (de ce point de vue) réside dans le fait qu’aucun autre héros ne peut se targuer d’avoir un symbole autant viscéralement confondu avec lui-même. Voir le symbole, c’est voir Batman. C’est l’appeler ou le défier. C’est sentir sa présence. Une symbiose totale, une symbolique ciselée au fil des ans jusqu’à l’épure totale et parfaite.

UN SYMBOLE PLURIEL MAIS UNIQUE, REMODELÉ MAIS INVARIABLE

Et les auteurs, au fond, ne s’y sont jamais trompé : repenser Batman passe inévitablement par repenser le Symbole, même parfois de façon imperceptible. Et le costume. Car le costume est étroitement lié au Symbole. Il évolue souvent de concert avec lui. Tout comme Batman évolue. Que ce soit dans les comics, dans les séries animées, dans les films ou même les jeux vidéo : le personnage, son costume, son univers et le Symbole ont toujours évolué de concert.

D’ailleurs, il est assez frappant de constater que cette dualité pour l’évolution du personnage et de son Symbole a souvent confirmé tout le bien ou le mal que l’on pensait de l’univers à ces moments précis. Je suis assez honnête pour reconnaître que je suis partisan (permettez-moi de le revendiquer) mais j’ai du mal a trancher pour savoir ce que j’ai détesté le plus dans le « Batman & Robin » de Schumacher : le costume à tétons, l’humour pourri de Freeze, l’interprétation à mourir de Clooney, le Gotham surexposé de couleurs … ou le Bat-Symbole le plus chargé, le plus horripilant de tous… ou bien, tout à la fois… CQFD

Le Symbole se doit – forcément – d’être épuré. C’est dans la nature du personnage, malgré sa complexité psychologique : ce qui lui permet de continuer à être ce qu’il est, de poursuivre une quête sans fin.

Nolan l’a bien compris. Le Bat-Symbole du Dark Knight est une merveille de design moderne sans être racoleur. Une pureté dans les lignes et une élégance racée le caractérisent. A ceux qui prendraient l’article en cours et penseraient que je commente un défilé de mode, je les renvoie vers la dualité Bat-Symbole / Bat-costume. Même si, il faut le garder à l’esprit, le Bat-Symbole du DK de Nolan est rigoureusement repris en tant que Batarang par les designers.

Le Bat-Symbole vu par Schumacher puis par Nolan. Deux visions du personnage. Deux visions du cinéma.

UNE BRÈVE HISTOIRE DE LA MARQUE JAUNE

A ce stade de l’article, je me dois inévitablement de répondre à LA grande question que vous vous posez tous : Oui, d’accord, c’est bien joli tout ça, mais le logo-avec-le-fond-jaune ? Nous allons y venir…

Le premier logo sur fond jaune est apparu en 1964. Jusqu’à cette date, le Symbole en noir se découpe simplement sur le gris du costume. De nombreuses théories circulent sur la raison de l’arrière-plan ellipsoïdal jaune bordé de noir (sur fond de costume gris clair).  Retenons qu’il a été introduit par Carmine Infantino, une figure du « Silver Age » des comics. Certains pensent qu’il s’agissait pour Batman d’attirer l’œil et la visée des potentiels tireurs vers cette partie (blindée ?) du costume. Il semblerait que le Predator s’y soit laissé prendre. Mais c’est cependant sujet à controverse. Une autre théorie suggère qu’un logo « séparé » du costume par une telle ellipse avait permis un copyright plus facile. A titre personnel, je pencherais plutôt pour la volonté graphique (voire artistique) d’un contraste « gris/jaune » permettant de donner plus de couleur à un costume somme toute assez monochrome, devenant ainsi la « marque » du Batman « Silver age ».

Le premier Bat-Symbole sur fond jaune créé par Carmine Infantino en 1964

La version quasi-canonique du Symbole est apparue en 1966 dans les comics (attention, il ne s’agit pas de celui porté par Adam West dans la série télévisée et le film). Les ailes de la chauve-souris s’adaptent parfaitement aux cotés intérieurs de l’ellipse. Ce symbole a une particularité géométrique intéressante : il n’est quasiment composé que d’ellipses : le décor en jaune, une noire légèrement plus petite, insérée dedans, puis rognée par d’autres ellipses symétriques. Un léger travail de retouche permettant d’affiner la « tête » du symbole. De nombreux tutoriels existent pour reproduire le logo et il aurait même … une équation mathématique.

Le Symbole quasi-universel, créé en 1966 dans les comics

En 1969, Time Warner rachète DC Comics. Le conglomérat des loisirs audio-visuels récupère ainsi le catalogue et les personnages de DC. En 1989, le « Batman » de Tim Burton, produit et distribué par Warner Bros Pictures sort sur les écrans, accompagné d’une énorme (pour l’époque) campagne de marketing. Le Symbole ellipsoïdal est au cœur de cette campagne, même si ce n’est pas rigoureusement celui qui figure sur le costume de Michael Keaton. A partir de ce moment (et au vu du succès du film et de sa suite), Batman devient aussi une marque, un produit. Gadgets, vêtements, sacs,… jusqu’à aujourd’hui, portent ce logo et son soumis à des royalties auprès de DC / Time Warner.

RENAISSANCES

Par la suite, et dans la continuité de l’initiative de Frank Miller (bien que « The Dark Knight Returns » soit sorti avant le film de Tim Burton) de se débarrasser du fond jaune (Miller offre un Symbole moins anguleux, moins circulaire, beaucoup plus massif tout comme son personnage) le Symbole revient en noir sur fond de costume gris. Cette version du Bat-Symbole servira de base à celui qui figurera sur le costume de Ben Affleck dans « Batman vs. Superman » de Zack Snyder.

Le Bat-Symbole du « Dark Knight Returns » de Frank Miller source d’inspiration de celui de « Batman vs. Superman » de Zack Snyder

On peut interpréter ce retour à un logo épuré par une volonté, de la part des auteurs (à quelques exceptions près), de se départir du côté « produit ». Mais le temps a fait également son oeuvre. Les âges d’or et d’argent des comics, désormais bien loin, ont vu le « Modern Age » s’imposer. Et le Batman a continué de tracer sa légende. Les ères « New 52 » et « Rebirth » ont finalement suivi et ont également apporté leur marque, leur vision. Le gris devenant plus foncé, le personnage plus sombre, le logo tendra à moins se distinguer, accentuant graphiquement la symbiose qui existe entre le personnage et son emblème.

Le Bat-Symbole continue donc et continuera de souligner la dimension iconique d’un personnage total et absolu.

CHOISISSEZ LE VÔTRE

Chez Batman Legend, nous n’oublions jamais que toute histoire, toute légende, est aussi histoire de goûts. Alors, forcément, nous avons notre emblème, dont vous devinerez aisément, si ce n’est pas déjà fait, la source d’inspiration.

Batman Legend

Vous trouverez en annexe deux posters présentant les innombrables Bat-Symboles depuis – presque – 80 ans. A vous de choisir votre préféré.

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Bruno, grand fan du Dark Knight depuis plus de 30 ans. Inconditionnel de Franck Miller, Grant Morrison & Tim Burton... Je m'attache à raconter "mes" moments cultes de ce personnage unique au travers de scènes inoubliables, de comics de légendes, de musiques cultes.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !