Il était une fois Batman #1 : Golden Age (1939-1956)

Publié le 29 mars 2017 par

Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, la période du Golden Age Batman. Replaçons d’abord le contexte. À la fin des années 30, dans le premier numéro d’Action Comics publié par DC , apparaît Superman, le premier super-héros. L’immense succès du personnage pousse Harry Donenfeld et Jack Liebowitz, les propriétaires de DC, à répéter la formule. Ils demandent à Bob Kane de créer un nouveau super-héros. S’inspirant de l’hélicoptère et des études sur la chauve-souris de Léonard de Vinci, il esquisse le Bat-Man. Alors qu’il dessine le personnage, Bill Finger suggère quelques modifications: La couleur du costume qui de rouge passe à gris, une cape à la place des ailes et l’ajout de gants. Le nom de Bruce Wayne sera trouvé par Finger qui souhaitais « trouver un nom qui faisait colonial ».

Il etait une fois Batman #1 Golden Age (1939-1956)
Il etait une fois Batman #1 Golden Age (1939-1956)

Le Bat-Man fait ses débuts dans Detective Comics #27 (Mai 1939). Il faudra attendre Détective Comics #33 (Novembre 1939) afin de découvrir la première origine story du personnage. Très vite Batman s’impose comme le second succès de DC après Superman. L’année 1940 est l’année de la consécration. L’arrivée de Robin (dont le nom a été inspiré par Robin des Bois et le nom anglais du rouge-gorge) booste les ventes. Le personnage est créé selon l’idée de Finger que Batman avait besoin d’un docteur Watson qui lui donnerait la réplique.

Le succès est tel que Batman a droit à sa propre série. Au fur et à mesure des années le catalogue de vilains se développe. Le pingouinDouble-Face et l’homme mystère rejoignent  le Joker et Catwoman. Du coté de nos héros les choses changent aussi. Alfred, le fidèle majordome de Bruce Wayne fait son apparition dans Batman #16 (Avril 1943). Alors que de nos jours, les films et séries sont influencées par les comics, en 1944 la batcave et l’apparence d‘Alfred subissent des changements dû au serial diffusé dans les cinémas. Tous les voyants sont au vert pour Batman.

Après la Seconde Guerre Mondiale, les lecteurs se désintéressent des comics de super-héros et se tournent vers d’autres genres comme les histoires criminelles ou celles d’horreur. Batman reste une des rares séries de super-héros publiées dans les années 1950. Au milieu des années 1950, les histoires de Batman peuvent être rattachées au genre de la science-fiction, à l’instar de Superman. Cependant, après la mise en place du Comics Code Authority en 1954, cela n’apparaît pas suffisant pour relancer les ventes. Les auteurs sont amenés à développer un aspect enfantin et le ton général de la série reste assez léger jusqu’au milieu des années 1960. Cela conduit à des épisodes semblables à celui où Batman devient un géant ou pousse à créer des personnages qui vont former une « famille » avec la création de Batwoman (Détective comics #233 – Juillet 1956) et Ace le Bat-chien (Batman #92- juin 1955). Cette « censure » n’auras toutefois pas raison des ventes pour notre ami masqué. C’est durant cette période que l’univers des comics bascule dans ce que l’on appelle le « Silver Age » .

Mais il est peut-être un peu trop tôt pour parler du Silver Age…?

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Gare à la cour des hiboux qui d’en haut scrute Gotham, gare à son émissaire dont le nom est l’Ergot !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !