Review de Selina Kyle Catwoman Tome 1 : Pâles Copies

Publié le 12 août 2019 par

Je reviens aujourd’hui sur le premier tome de la série Catwoman par Joëlle Jones (voir notre interview de l’artiste réalisé à la Comic Con ici) publié chez Urban Comics !
Alors que vaut ce comics ?
(ATTENTION : cette série se déroulant après l’événement du mariage dans Batman Rebirth, certains spoilers sont présents dans l’article, vous êtes prévenus 😉 )

Selina Kyle Catwoman - Tome 1

Synopsis

A peine remise de sa relation avec Bruce Wayne, Selina Kyle est maintenant de retour dans les rues de Gotham, et pour cause : une imitatrice semble y multiplier les cambriolages. Mais en luttant pour reprendre sa place, Catwoman attire malencontreusement l’attention du G.C.P.D… et comme si cela ne suffisait pas, elle va bientôt croiser la route d’un tout nouveau vilain, bien déterminé à lui ruiner la vie… ou plutôt ses neuf vies.

  • Scénario : Joëlle Jones 
  • Dessins : Joëlle Jones & Fernando Blanco
  • Publié le : 14 Juin 2019
  • Nombre de pages : 152 pages
  • Prix : 15.50€

Une femme seule et contre tous

Comme vous le savez, j’ai pour habitude de chroniquer sur le blog une série de comics centrée sur une femme : Harley Quinn. Et la déception s’accroît au fur et à mesure que la série suit son cours (voir ma dernière review sur le sujet ici 😉 ).

Là nous avons une nouvelle série autour de Catwoman qui est une suite directe au tome 8 de Batman Rebirth et le fameux et tant médiatique mariage… Car ce mariage n’a finalement pas eu lieu et on retrouve Selina Kyle dans une nouvelle ville, Villa Hermosa. Loin de Gotham, loin de Batman.

Catwoman à Villa Hermosa
Catwoman à Villa Hermosa

Dès les premières pages, j’ai ressenti cette tristesse, cette profondeur dans ce personnage tout autant énigmatique que Batman. Dès le début du récit, j’ai senti que le traitement fait à ce personnage par la talentueuse Joëlle Jones rendra hommage à Catwoman.
Et c’est le cas !
Nous avons là, l’idée que l’on peut se faire de ce  personnage : une femme indépendante, seule et contre tous. Malgré elle, Villa Hermosa va lui réserver des surprises et pas des plus belles ! De nombreuses copies de Cat sévissent dans cette ville, des femmes au service d’une famille plutôt macabre.

A partir de là, Catwoman va se retrouver mêler à des rivalités qui la dépasse jusqu’à ce que l’on touche à elle plus personnellement. Justement, sur ce dernier point, j’ai adoré les références à la série d’Ed Brubacker repris avec finesse par Joëlle Jones. Pour rappel, dans le troisième tome de Ed Brubaker présente Catwoman publié chez Urban Comics, il est expliqué la chasse entre Black Mask et Catwoman ainsi que la condition actuelle de Maggie.

Si vous souhaitez en savoir plus, jetez-vous sur cette série qui vaut vraiment la peine ! 😉

Selina Kyle est selon moi un personnage aussi puissant qu’est Bruce Wayne. Une femme torturée, solitaire et en perpétuelle recherche de stabilité et d’instabilité. Dans ce tome, on comprend que Selina n’est pas juste Mlle Kyle, elle est Catwoman. Elle a besoin de l’être. Même si ce costume lui apporte autant de mal que de bien. J’adore cette femme qui ne cherche pas à être quelqu’un d’autre. Elle est fragile, elle est forte et elle le sait. Je suis heureuse qu’une série comme cela existe et soit correctement réalisée ; le tout sublimé par le dessin de Joëlle Jones qui n’a plus rien à prouver au niveau de son talent.

Un récit sombre

Quelle surprise !
J’avais peur que tout le récit ne tourne justement que sur Catwoman et laisse peu de places aux personnages secondaires et surtout aux méchants.

Maggie...
Maggie…

Mais non, bien au contraire, quelques mots sur les personnages secondaires. Une vieille femme et un jeune homme qui accueillent Selina et qui semblent vouloir l’aider à traverser une très mauvaise passe.
Je les ai trouvé attachants, présents sans trop l’être et j’espère pouvoir les voir un peu plus dans les prochains tomes. Car, Selina a besoin de soutien, Batman l’a prouvé… un héros ne peut mener son combat seul.

La famille Creel. La famille méchante qui sévit à Villa Hermosa. La mère m’a fait peur ! Et à juste titre, cette femme joue d’une double facette assez déconcertante. Le jour : une femme d’affaires belle à la peau parfaite. Le soir, le rideau tombe, cette femme a un visage défigurée, chauve et loin de la femme sublime qui passe à la télévision…
Tranchante et sanglante, cette femme est finalement après une première lecture une bonne rivale de Catwoman. Finalement, Villa Hermosa semble si peu éloignée de notre Gotham… non ?

Sombre, violente, secrète : cette série s’annonce prometteuse !

Conclusion

Sans grande surprise, Joëlle Jones, qui a travaillé sur l’excellent Lady Killer, nous plonge dans l’univers de cette Selina Kyle seule et contre tous.
J’ai adoré, et pourtant j’aime ce personnage sans être une fan inconditionnelle. Mais ce récit est géniale, il respecte le personnage, nous offre une histoire sombre et cohérente et montre les prémices d’un beau récit (à défaut de la série Harley Quinn…).

J’ai hâte de lire la suite et vous ???

Laisse-nous ton avis dans les commentaires ci-dessous 😉

Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !