Review Justice League vs Suicide Squad Rebirth

Publié le 13 février 2018 par

Sorti le 2 février, Justice League vs Suicide Squad Rebirth est un crossover qui réunit les grosses têtes d’affiches de DC Comics. Si, l’affrontement de ces deux équipes peuvent vous faire peur en vue des films sortis récemment, dépassez ce jugement, et allez-y pour des affrontements plutôt badasses !

Justice League vs Suicide Squad
Justice League vs Suicide Squad

Synopsis :

La Ligue de Justice défend depuis des années la Terre des menaces cosmiques les plus redoutables ! La Suicide Squad, elle, remplit les missions les plus dangereuses pour le compte du gouvernement et, surtout, de leur chef, Amanda Waller. Bien que Batman voie d’un mauvais œil ce groupe, un nouvel adversaire surpuissant va forcer les deux équipes à s’allier… si elles ne s’entredéchirent pas avant !

Scénario : Josh WILLIAMSON, Tim SEELEY, Rob WILLIAMS
Dessins : Collectif
Nombre de pages : 336 pages
Publié le : vendredi 2 février

Du classique et du dynamisme

Justice League vs Suicide Squad, c’est la rencontre ou la confrontation des deux équipes les plus populaires. Malgré des divergences d’opinions et de pratiques, ils vont devoir à terme s’unir pour une menace plus grande. Bon… le synopsis ne vend pas du rêve je vous l’accorde ! L’histoire reste très classique mais, ici, elle fonctionne très bien et cela pour plusieurs raisons. En premier point, le rythme : palpitant et entraînant, nous sommes vite immergés dans le joyeux bordel que crée Amanda Waller. Que ce soit les scènes de combats impressionnantes ou les moments plus calmes où l’on s’éloignent de la trame principale : l’attention reste focalisée sur le dénouement final.

Suicide Squad en action
Suicide Squad en action

Autre point très important, le ton donné. Généralement, je suis plutôt déçue du ton dans les comics que ce soit dans Justice League ou  Suicide Squad. Fade, sans profondeur voir sans intelligence, les personnages ressemblent à des marionnettes. Ici, le ton trouve un juste équilibre entre les différentes équipes, pas de blagues incessantes, pas de supériorités des uns sur les autres. Ni trop sérieux ni trop débile, Justice League vs Suicide Squad présente une atmosphère crédible et intéressante, de ce que peut donner la rencontre entre les justiciers et les damnés. L’équilibre des personnages est respecté ainsi que les duels qui fonctionnent parfaitement. J’ai particulièrement apprécié le face à face Harley Quinn vs Wonder Woman : deux êtres diamétralement opposés en étant dans le même temps deux femmes fortes et indépendantes.

Ensemble contre la menace
Ensemble contre la menace

Cependant, si vous vous attendiez à une rivalité tout le long de l’histoire c’est raté puisqu’ils vont devoir unir leur force face à un ennemi bien plus puissant : Eclipso. Le mal incarné qui fait resurgir en nous tous nos désirs les plus sombres se jouent de la Justice League ainsi que de la Suicide Squad : comment le déjouer dès lors ?

Des personnages « secondaires » importants

Des personnages pas si secondaires que ça puisque c’est en partie grâce à Killer Frost que le monde ainsi que les deux équipes vont être sauvés. C’est la force de ce comics de mettre des personnages de seconde zone en avant qui servent au développement de l’histoire et au dynamique de l’intrigue. Killer Frost a été travaillé de manière à être l’exemple de la méchante en quête de rédemption. Tous ces vilains ne sont pas nés comme ça et ont tous le droit à une seconde chance.

Beau spectacle pour Waller
Beau spectacle pour Waller

En parlant de vilain, la vraie méchante dans l’histoire est Amanda Waller. Elle remporte haut la main le trophée de la manipulatrice et de la peste la plus distinguée qui soit ! Le dénouement nous laisse le droit de penser qu’elle est la vraie terreur qui peut faire basculer le monde en prétextant qu’elle est là pour le protéger. Ce comics prouve bien que chacun des vilains, que ce soit la Suicide Squad, ou la précédente Suicide Squad créée par cette dernière avec notamment Lobo et Rastum, ont une part d’humanité excepté Amanda Waller.

Toute cette joyeuse équipe est sublimée par des planches colorées et justes. Une colorisation attrayante où l’on retrouve les coups de crayon de Jason Fabok ( Justice League) ou notamment Tony S.Daniel  (Grant Morrison présente Batman).

Conclusion

Un crossover très intéressant qui mérite l’attention et ne vous fiez surtout pas au titre qui donne peu envie dû au fiasco des films. Justice League vs Suicide Squad est un très bon comics pour voir tous vos héros et vos vilains préférés réunis !

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !