Review du récit complet Nightwing : The New Order

Publié le 05 septembre 2019 par

Urban Comics publie à présent ses récits complets souples en même temps que les kiosques bimestriels. Si vous suivez les séries Detective Comics et Batman en format librairie, vous avez donc les doublons kiosque lorsque vous souhaitez acheter le récit complet. Ou bien, passez en mode kiosque !
Le récit auquel nous avons affaire ici est donc consacré à Nightwing, mon héros batmanien favori. C’est en partie pour cela qu’exceptionnellement, je prends la relève d’Alexandra qui vous donne tout de même le bonjour 🙂
Nightwing certes, mais pas tel qu’on a l’habitude de le voir. Un Nightwing du futur…

Nightwing : the new order, récit complet Urban comics

Synopsis

Dans un futur proche, la plupart des super-pouvoirs ont disparu. Dick Grayson, qui a provoqué ce phénomène, a renoncé à son identité secrète et veille à arrêter et enfermer ceux qui utilisent encore leurs pouvoirs. Jusqu’au jour où tout bascule…

  • Scénario : Kyle Higgins
  • Dessins : Trevor McCarthy
  • Publié le : 5 Juillet 2019
  • Nombre de pages : 142 (ou 320 pour le bimestriel entier)
  • Prix : 12.90€
  • Commander sur Amazon

Civil War à la sauce DC

Cet « elseworld » qui se déroule en 2040 (avec des retours en arrière réguliers, à l’époque de Batman ou à celle de Nightwing) est donc une sorte de récit d’anticipation, qui nous rappelle sans mal Civil War, la série de la concurrence. Alors certes, la comparaison est un peu exagérée. Nous n’avons pas ici un récit d’envergure et avec la profondeur que nous ont écrit Mark Millar et ses comparses. Mais elle vient immédiatement à l’esprit lorsque l’on pose le scénario, de qualité qui plus est.

Nightwing et Superman dans The new order
Nightwing a mis fin aux super-pouvoirs

Lors d’un conflit opposant les super-héros et provoquant d’innombrables dégâts (nous en aurons les détails au fur et à mesure de l’histoire…), Nightwing décide, en 2028, d’utiliser une arme capable de détruire tous les super-pouvoirs. Tous ? Non, un pourcentage d’irréductibles méta-humains résiste encore et toujours au traitement imposé par Nightwing et le gouvernement américain. Pour « sauver le monde », le héros a composé un sérum permettant d’annihiler les pouvoirs et est érigé en héros suprême, ayant même droit à une immense statue. L’ancien co-équipier de Batman se retrouve donc immanquablement comparé, dans notre esprit, à Iron Man. Il collabore avec les politiques, tente de raisonner tout récalcitrant et a même construit une prison spécifique (dont la description progressive fait froid dans le dos et rappelle sans mal la prison 42 chez Marvel) pour les résistants. Résistants que l’on retrouve en l’incarnation des…Titans ! On comprend alors ce que Nightwing veut enseigner à son fils, Jake, le narrateur de l’histoire : « Les décisions les plus difficiles à prendre concernent les personnes auxquelles on tient le plus ».

Il va donc bien falloir remettre en cause ces décisions, et c’est son fils qui le fera, lui qui cache à son propre père les pouvoirs qu’il possède. S’ensuit alors les trahisons, les course-poursuites entre Jake, Nightwing et « Les Croisés », l’équipe de héros à la solde du gouvernement et dirigés, en temps normal, par notre héros.

Des personnages attachants et une histoire captivante

Nightwing et son fils Jake dans the new order
Nightwing tente de secourir son fils Jake

Bien qu’on n’attende pas Nightwing dans ce tournant futuriste et que certaines de ses décisions puissent surprendre le lecteur, la narration et les points de vue rendent le héros et son fils très attachants. Le personnage de Jake manque certes de développement (mais nous sommes dans un récit court et, de surcroît, un elseworld, donc avec un personnage créé de toutes pièces), mais le récit effectué à la première personne, de son point de vue, le rend intéressant à l’esprit du lecteur.

Nightwing est celui qui est mis en lumière, qui occupe le devant de la scène, valorisé par le dessin/encrage de Trevor McCarthy et la colorisation de Dean White, qui offrent de la profondeur et du relief au récit, à l’action et au personnage de Dick Grayson. Ses décisions et son comportement peuvent surprendre par moments, mais sont rendus cohérents par le récit, ce qui confirme la qualité de ce dernier.

Nigtwing et les Titans dans The new order
Nightwing se retrouve face aux Titans, ses anciens amis entrés dans la « résistance »

Par ailleurs, nous retrouvons de nombreux personnages avec plaisir : Kate Kane, les Titans, Flash, Superman

L’histoire est particulièrement bien menée. On alterne entre le présent et le passé, les raisons des agissements de Nightwing sont expliquées au fur et à mesure (par exemple, la mort de Batman) ce qui maintient l’attention et équilibre le récit. L’évolution comportementale du héros est également progressive et rationnelle. Des scènes très fortes renforcent une grande tension, et un personnage aimé des lecteurs y perd même la vie…

Conclusion

Nightwing : The New Order est donc un excellent récit, pour moi l’un des meilleurs récits complets (est-ce parce que j’aime particulièrement le héros ?), qui allie originalité, bon dessin et talent scénaristique. Alors n’y réfléchissez pas à deux fois : mettez-vous au kiosque ! 🙂

Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Bibliothécaire comme Barbara, servant le chevalier noir depuis peu, aimant le Moyen Âge, le Tir à l'arc et les balades nocturnes sur les toits.

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !