Review de Batman : Le Batman qui rit

Publié le 20 décembre 2019 par

Après Batman Metal, Scott Snyder revient une nouvelle fois sur son multivers noir avec son récit Batman : Le Batman qui rit publié chez Urban Comics !
Une bonne lecture ? C’est ce que nous allons voir ensemble 😉

Batman : Le Batman qui rit

Synopsis

“Un Batman qui rit est un Batman qui gagne toujours”. Après les événements de Batman Metal, épuisé et blessé, Bruce Wayne doit cependant se préparer à l’irruption de nouvelles menaces au sein de l’univers DC. Le Chevalier Noir découvre avec stupéfaction que Le Batman Qui Rit a survécu à son affrontement avec le Joker et qu’il planifie une nouvelle stratégie susceptible de déséquilibrer le Multivers. Pour venir à bout de cette sombre version de lui-même, Batman devra peut-être briser sa seule règle inviolable…

Le multivers noir de Snyder

Présenté dans les 3 tomes de Batman Metal, Scott Snyder ne lâche pas son idée et revient avec un récit qui se concentre cette fois sur LE Batman qui a véritablement fonctionné dans Batman Metal : Le Batman qui rit !
Sorte de croisement entre le Joker et notre héros, ce Batman semble sans aucune limite et Snyder l’a bien compris pour nous servir un récit d’une haute intensité.
Pour ceux qui se demandent si ce récit peut se lire indépendamment de l’arc Batman Metal, oui c’est possible ! Mais vous manquerez dans ce cas certaines références qui y sont faites…

Batman pris au piège du Batman qui rit ?
Batman pris au piège du Batman qui rit ?

Qui de mieux placé qu’un Batman pour identifier la meilleure façon possible de briser Batman ?
Le Batman qui rit va donc se servir de son portail multi-dimensionnel pour faire apparaître (et abattre) sur notre dimension de nombreux Bruce Wayne venus d’autres dimensions. Leur point commun ? Ils semblent tous avoir vécu une vie bien plus heureuse et accomplie que notre Chevalier Noir…
L’auteur se sert donc de cet affrontement pour remettre une nouvelle fois en question tous les choix de Batman…

L’utilisation du multivers noir est aussi une façon de découvrir un nouveau Batman : Le Grimm Knight !
Ce dernier est la version de Bruce Wayne qui a réussi à récupérer l’arme de Joe Chill pour tirer et abattre le meurtrier de ses parents… Ce qui fera de ce Batman un tueur sanguinaire sans aucune pitié. Quels sont ses ennemis dans sa dimension ? Il n’en a pas (plus ?) car ils sont tous morts…
Une version très intéressante, surtout en confrontation avec notre version du justicier, dont l’idéologie est de ne pas tuer (oui je sais, ça se discute 😉 ).

Une fin Snyderienne ?

Le Batman qui rit est un récit à la Snyder, comprenez par là que tous les plans semblent tellement élaborés qu’ils en deviennent presque trop gros pour être crédibles. Couplez à cela le désir de Snyder de vouloir toujours connecter tous les récits entre eux (comme dans Batman Metal) et vous avez parfois du grand n’importe quoi avec un fourre-tout général qui en devient vraiment dommageable pour la qualité de l’histoire.

Le Grimm Knight, ce Batman version Punisher
Le Grimm Knight, ce Batman version Punisher

C’est malheureux car malgré tout, Snyder maîtrise plutôt bien son sujet avec une narration de l’action poussée à l’extrême, ce qui nous donne cette impression de vivre une grande aventure cinématographique. Mais Snyder ne sait pas rester simple ^^ Ce qui affecte la crédibilité de son Batman…

Et que serait un récit de Scott Snyder sans un plan dans lequel la ville de Gotham City en serait le point central ??? 🙂
Une nouvelle fois, Scott Snyder veut nous parler de Batman, mais aussi de l’importance de la ville de Gotham à ses yeux. Avec de grands plans pour sa ville, Batman se retrouve une nouvelle fois dans une confrontation explosive pour un final qui laissera certains d’entre nous avec une pointe de déception…

Un Batman (qui rit) plus monstrueux que jamais ?
Un Batman (qui rit) plus monstrueux que jamais ?

Mais n’est-ce pas là finalement le style de Snyder ? Cette faculté à toujours vouloir en faire des tas et des tas, jusqu’à en arriver fatalement à une conclusion qui perd de sa saveur ???
C’est ce qui lui est constamment reproché et cela peut une nouvelle fois s’appliquer à ce récit, même si je dois bien avouer que la qualité globale de celui-ci est très bonne ! 🙂

Avant de conclure, un petit mot sur les dessins qui sont assurés par Jock (et Eduardo Risso pour un chapitre réussi consacré au Grimm Knight).
Le style de l’artiste est juste parfait pour le récit qui nous est présenté !
On notera tout de même (parce que je suis très critique) quelques planches un peu inégales, mais elles sont très vite rattrapées par la qualité globale qui se dégage de ce récit avec une palette graphique qui s’adapte parfaitement à l’histoire de ce Batman qui rit !
Petite note tout de même : le choix discutable de quelques bulles avec un texte écrit en rouge sur fond noir qui est parfois illisible.

Conclusion

Finalement, ce Batman : Le Batman qui rit est un excellent récit complet consacré au multivers noir de Scott Snyder.
La découverte du Grimm Knight est une vraie réussite là où l’envie de Snyder de nous faire découvrir son multivers et son Batman qui rit se prend parfois les pieds dans un scénario qui se veut toujours plus alambiqué.
Malgré tout, on sent que l’auteur prend un vrai plaisir à nous présenter SON Batman qui rit et ses univers parallèles, et il faut bien avouer qu’on prend également du plaisir à le lire 🙂

Tu as lu ce Batman qui rit ? Laisse-moi ton avis dans les commentaires ci-dessous 😉

Les points forts :
  • Le Batman qui rit, un personnage intéressant…
  • La présentation du Grimm Knight
  • Une narration explosive
Les points faibles :
  • … Parfois sur-exploité ?
  • Une fin à la Snyder.
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Passionné par Batman et son univers, j'ai lancé Batman Legend pour partager avec vous ma passion du chevalier noir de Gotham City !!!

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !