Review de Catwoman Selina Kyle – Tome 2 : Loin de Gotham

Publié le 22 janvier 2021 par

Second tome de ce récit centré autour de la célèbre féline : Catwoman publié chez Urban Comics. Et comme l’indique le titre elle n’a jamais été aussi loin de Gotham ! Alors que le premier tome m’avait séduite , qu’en est-il de celui-ci ?

Selina Kyle : Catwoman Tome 2

Synopsis

Établie à Villa Hermosa pour changer d’air et laisser son passé loin derrière elle, Selina Kyle a à peine eu le temps de panser ses plaies qu’elle doit faire face à l’un des pires criminels de la pègre : le Pingouin. Chassé de Gotham par Batman, Oswald Cobblepot a choisi de se rabattre sur la ville natale de Catwoman. Mais celle-ci ne l’entend pas de cette oreille, et une guerre des territoires semble être de mise. L’enjeu sera simple : le contrôle de la ville !

Une Catwoman installée

Loin de Gotham se trouve notre chère Selina, qui est revenue dans sa ville natale : Villa Hermosa. Et le moindre que l’on puisse dire est que ce comics l’affirme ! Si dans le premier tome, “Cat” pensait encore à Batman et ses souvenirs pouvaient refaire surface (on se souvient notamment de son anxiété importante), dans ce second tome rien de tout cela. La féline reprend des griffes et nous donne l’impression de s’installer presque définitivement dans cette ville.
Ce qui est très intéressant est que l’attachement ne se montre pas tant par la ville que l’entourage qu’elle se crée. Contrairement aux récits autour de du Chevalier Noir, Villa Hermosa n’est pas aussi visuelle que Gotham. Elle vit à travers les amis que Catwoman se fait, elle vit à travers cette mafia avec une mère et ses deux fils (mais j’y reviendrai plus tard) et surtout la ville vit en elle.

Catwoman, la voleuse
Catwoman, la voleuse

Dans ce comics, Catwoman rentre en guerre et ça fait du bien. Forte et combattante, elle ne veut plus se laisser marcher sur les pieds. Il y a des courses poursuites et des scènes d’actions incroyables qui donne de l’ampleur à ce comics. Et le point fort réside dans le fait que Selina avance tout en incorporant son passé. Un passage assez marquant de son “ancienne vie” avec des jeunes filles seules et au trottoir permet, au final, de mieux comprendre les faits présents.

Tout comme le premier tome, il y a un vrai sens du découpage et du rythme. La lecture est donc fluide, vivante et il est bien dommage de s’arrêter en plein milieu. Car oui, l’un des points forts est la manière donc le scénario s’emboîte pour nous laisser un énorme suspense à chaque fin de chapitre. La construction a été bien pensée, ce qui n’est pas le cas de certains comics (à bon entendeur pour la série Harley Quinn).

Pour en finir et en revenir sur Catwoman, il y a cette sensation de retour aux sources. La voir en train de voler un objet précieux, de flirter avec un homme, de combattre avec dextérité, tous ces aspects m’ont touché. Comme si Selina Kyle renaissait après son départ de Gotham. Une renaissance dans la douleur car le comics est loin d’être à l’eau de rose : il y a de la violence, du sang… Une vraie guerre.

Un manque de perspective

Bien évidemment, le comics n’est pas parfait. Et le gros défaut est pour moi la catégorie “méchant “. Je mets des guillemets car il n’y a pas nécessairement besoin de vilains pour un bon récit.

Catwoman en danger ?
Catwoman en danger ?

Or, ici on nous parle du Pingouin. Même si il est en effet à Villa Hermosa je l’ai trouvé plutôt invisible et peu éclatant, voir peu percutant. Il est dommage car on se souvient du merveilleux tandem Catwoman/Pingouin dans le film de Burton… On aurait pu avoir ce jeu complexe entre les deux. Et bien non.

De même pour la dite mafia actuelle. Très visible dans le premier tome, elle est ici en demi-teinte avec la mère complètement folle et ses deux fils. Ils auraient pu ne pas exister, ça n’aurait selon moi, rien changé au récit. Nous sommes encore loin des puissantes mafias vivant à Gotham, si l’idée était de ressembler ou de rivaliser avec des récits comme Un Long Halloween.

Enfin, il y a une sorte de magie au sein du récit. Malheureusement je ne vois pas l’intérêt ni la force de cet ajout. Elle reste discrète et c’est bien là le problème. Soit cette magie est utilisée en fil rouge, et prend tout son sens dans l’histoire. Soit elle n’a pas sa place.

Je reste tout de même conquise par la volonté de cette série de mettre toute la lumière sur Catwoman et ses nouvelles aventures. D’autant que la fin nous donne l’eau à la bouche !

Conclusion

Dessins somptueux et rythme entraînant, ce second tome de Catwoman : Selina Kyle a tout pour plaire. Et si elle n’a pas encore trouvé sa Némésis, faisons lui confiance car elle a la fâcheuse habitude de s’attirer des ennuis ! Joëlle Jones poursuis son aventure et nous offre une Catwoman marquante. À vous d’en juger dans les commentaires ci-dessous ! 😉

Les points forts :
  • Une installation dans la ville réussie,
  • La présence du Pingouin appréciée,
  • Beaucoup de rythme !
Les points faibles :
  • Catwoman est finalement moins présente,
  • Un méchant en demi-teinte.
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Salut ! C'est Alexandra, 24 ans, passionnée par le cinéma, la musique, le sport et bien sûr les comics. Bon Batman c'est un peu ma vie alors autant que je partage avec vous ! Grosse lectrice et amatrice de cinéma attendez vous à beaucoup de reviews et de critiques !

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !