Review de Batman Joker War – Tome 2

Publié le 16 avril 2021 par

Après un premier tome convaincant, James Tynion IV parviendra-t-il à tenir toutes ses promesses dans ce second tome de Batman Joker War publié chez Urban Comics ?

Batman Joker War - Tome 2

Synopsis

Après avoir affronté le Designer, Batman réalise que son ennemi de toujours, le Joker, tirait en réalité les ficelles des événements récents. Le Clown prince du crime a, de son côté, trouvé une nouvelle compagne, Punchline, qui ne tarde pas à s’opposer à son ancienne conquête, Harley Quinn ! La ville de Gotham sombre dans le chaos tandis la vie de Bruce Wayne, privé de sa fortune, se trouve à jamais bouleversée !

James Tynion IV et son Bat-blockbuster

Tout d’abord, replaçons le contexte de ce récit. Suite à la fin du run de Tom King sur Batman (voir Batman Rebirth tome 12), c’est James Tynion IV qui a repris les rênes de la série principale Batman.
L’auteur, bien connu des fans pour ces précédents travaux sur Batman (Batman Eternal et Batman Detective Comics), se voit ainsi l’occasion de réorienter le titre vers une histoire plus classique que ce à quoi nous avait habitué King.

C'est le chaos à Gotham City
C’est le chaos à Gotham City

C’est ainsi que le Joker fait son grand retour à Gotham pour une histoire de Batman en mode “Blockbuster”. Un terme qui veut tout et rien dire, je vous l’accorde, mais qui signifie surtout que le Batman de James Tynion IV est plus centré sur l’action. Le genre de récit qui plait à la majorité des lecteurs, au contraire du run sur Batman de Tom King qui avait divisé une bonne partie des fans par son approche psychanalytique de Bruce Wayne/Batman (retrouvez notre bilan sur le Batman de Tom King en podcast ici 😉 ). Il faut avouer que Tynion IV s’en sort très bien sur ce genre de récit. Mêlant à la perfection l’action et l’interaction entre de nombreux personnages.

L’auteur se permet même le luxe d’apporter sa touche à la continuité du Bat-verse avec la création de Punchline, la nouvelle acolyte du Joker. Dans ce tome, Urban Comics nous propose le numéro spécial qui avait été édité pour les 80 ans du Joker et qui nous permet d’en découvrir un peu plus sur le personnage de Punchline. Pas une si mauvaise chose, même si on regrettera finalement le peu de profondeur apporté au personnage…

Fin de la Joker War ?

Joker, roi de la guerre !
Joker, roi de la guerre !

Pour ce qui est du récit principal (Joker War), la fin du tome précédent nous avait présenté une ville de Gotham en plein chamboulement, le Joker ayant pour objectif de semer le chaos le plus total à l’aide de la fortune qu’il vient de subtiliser à Bruce Wayne… Malgré tout, l’auteur ne parvient pas vraiment à nous faire ressentir ce chaos (tel qu’il est décrit par les personnages)… Dommage car le récit perd un peu en intensité émotionnelle par rapport à cela.
Le Joker met donc son plan en exécution et il semble évidemment intimement lié à notre cher Bruce Wayne. Après avoir mis le ouaille (c’est comme ça qu’on dit chez moi ^^) dans Gotham City, ce dernier a pour objectif de déstabiliser Batman en rachetant tous les cinémas de la ville afin d’y diffuser le fameux film qu’est allé voir Bruce avec ses parents le soir de leur mort… Le masque de Zorro ! Mais pourquoi le Joker fait-il tout cela ? L’auteur parvient à nous balader d’une interrogation à l’autre assez habilement et il faut avouer qu’il est assez agréable de découvrir comment Batman va dépiler un à un les pièges que lui proposera sa Némésis.

James Tynion IV profite de ce récit pour faire d’Harley Quinn la partenaire (temporaire ?) de Batman. Une équipe que l’on n’a pas pour habitude de lire (à part pour les lecteurs de Injustice peut-être ?) et qui, il faut bien l’avouer, présente un certain potentiel.
Après Punchline, un second personnage fait son apparition sous la plume de James Tynion IV. Nommé le Clownhunter, ce dernier arpente les rues de Gotham avec l’objectif de dégommer les sbires du Joker (qui rappelez-vous, ont pris possession de Gotham). Ce dernier n’a que très peu d’intérêt pour l’intrigue principale, mais il présente l’avantage d’être assez rafraichissant dans son approche.
Enfin, et c’est peut-être ça aussi la “Tynion IV Touch”, Batman renoue le contact avec sa Bat-family ! Une approche en totale opposition au travail de Tom King, qui avait au contraire tout fait pour éloigner la Bat-family de Batman.

Harley Quinn et Batman, une équipe de choc !
Harley Quinn et Batman, une équipe de choc !

Attention à la confusion, ce second tome de Batman Joker War représente bien la fin de l’arc narratif “Joker War“, et cela même si un troisième tome intitulé Batman Joker War est prévu chez Urban Comics. L’éditeur français ayant décidé d’intituler la série principale Batman associée à James Tynion IVBatman Joker war” afin de pouvoir dissocier facilement les travaux sur Batman de King et Tynion IV 😉

Un tome complet ?

Rencontre entre le Joker et Bane à Arkham
Rencontre entre le Joker et Bane à Arkham

Urban Comics profite de ce deuxième tome pour nous servir plusieurs interludes autour de la Joker War. Illustrés par plusieurs dessinateurs, ces courts récits ont pour objectif de mettre en avant un personnage ou un élément lié aux événements de la guerre du Joker.
C’est ainsi que l’on peut y découvrir la rencontre (très intéressante) entre le Joker et Bane à l’asile d’Arkham, où est enfermé ce dernier depuis les événements finaux du run précédent, mais aussi les séquelles du poison du Joker sur le pauvre Lucius Fox, l’équipe composée d’Orphan et Spoiler dans une rude bagarre pour retrouver un bat-signal pour Gotham City, la transformation de Poison Ivy en Queen Ivy ou encore pour en apprendre un peu plus sur le mystérieux personnage du Clownhunter…

Pour ce qui est des dessins, ce second tome est sublimé par les traits précis et détaillés d’un Jorge Jimenez en pleine forme, sublimés par une colorisation de top niveau signée Tomeu Morey et Jordie Bellaire !

Conclusion

Même si les ficelles de narration restent somme toute classique, James Tynion IV nous présente une bonne fin pour son arc narratif intitulé “Joker War“. L’auteur démontre une nouvelle fois sa maitrise dans l’art de narrer l’action avec plusieurs personnages principaux, alors que le tout est sublimé par les dessins d’un Jorge Jimenez en pleine forme ! On notera également un tandem Batman / Harley Quinn surprenant qu’il sera peut-être intéressant de revoir par la suite.
Je suis donc assez curieux de découvrir la suite du travail de James Tynion IV sur Batman.

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ce second tome de Batman Joker War ? Partagez-moi votre avis dans les commentaires ci-dessous !

Les points forts :
  • Un récit Batman en mode “blockbuster”,
  • Un tandem Batman / Harley Quinn rafraichissant,
  • James Tynion IV maîtrise son sujet.
Les points faibles :
  • De (trop ?) nombreuses intrigues qui s’entremêlent,
  • Une ambiance chaotique mal représentée,
  • Punchline, une Harley Quinn sans saveur ?
Les notes
Scénario Note Scénario Dessin Note Dessin Colorisation/Encrage Note Colorisation Note globale Note Globale

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Passionné par Batman et son univers, j'ai lancé Batman Legend pour partager avec vous ma passion du chevalier noir de Gotham City !!!

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !