Top 10 des meilleurs Comics de Batman

Publié le 20 juin 2018 par

Il est toujours difficile de se lancer dans un top 10 sur l’univers de Batman, mais la tâche est d’autant plus grande lorsque l’on se lance dans le top 10 des Comics de Batman !
C’est pourtant ce que l’on a essayé de vous proposer avec le plus d’objectivité possible en rassemblant les avis de plusieurs rédacteurs, alors d’après Alexandra, Aliénor Drake, Andrésy, David, Pelli, Faust le Frifelin, Mathieu et Nico le top 10 des comics de Batman ça donne ça ! 😉

10 – No Man’s Land

Par Jordan B. Gorfinkel, Greg Rucka, Chuck Dixon, Scott Beatty, Paul Dini, Bob Gale, Devin K. Grayson, Kelley Puckett, Larry Hama, Bronwyn Carlton.

Batman - No man's land Tome 1
Batman – No man’s land Tome 1

Cet arc cross-over (composé de différents artistes) s’est étendu durant 1999. Cela se passe juste après un cataclysme qui a ravagé Gotham (disponible chez Urban : Batman Cataclysme).
Puisque tout ce qui est civilisé est anéanti, le gouvernement américain fait ce que n’importe quel gouvernement ferait dans une situation critique… Se laver les mains et s’en aller en sifflotant… Et disons que comme résolution de problèmes, ça marche pas super bien.

Enfin passons, Gotham est donc déclaré « No man’s land ». Soit comme n’appartenant plus aux USA. Plus d’état. Plus de lois. Plus de sécurité. Bruce de retour à Gotham après quelques mois d’absence va régler avec ses alliés cette situation originale, puisque les parrains du crime et les fous se sont répartis la ville en secteur (– Comment est-ce possible ? – Oh parce que les gens ont fui la ville avant que le No Man’s Land soit déclaré dont le directeur d’Arkham qui a ouvert les portes avant de partir…).

Paru en 6 tomes chez Urban, inutile de dire que l’intrigue s’étend, avec une qualité variable. Au-delà de ça, il pose des jalons importants de la continuité du Batverse. On verra ainsi des moments clefs concernant Batgirl, les relations entre Dick et certaines femmes évoluer, des grands changements dans la police, ainsi que des situations qui vont évoluer pour plusieurs vilains (Double-Face et Montoya ou Poison Ivy).

Commander sur Amazon

9 – Knightfall

Par Doug Moench, Chuck Dixon, Jim Aparo, Norm Breyfogle, Jim Balent et Graham Nolan.

Batman Knightfall
Batman Knightfall

Knightfall… Tout est dans le titre. On a beau être des inconditionnels du Chevalier Noir, à geeker sur le fait qu’il gagne toujours, nous savons tous que ce qui rend le personnage particulièrement attachant et iconique, c’est son humanité. Et donc sa fragilité.

Knightfall met en images (et en scénario) la défaite, la chute de Batman. Dans la lignée de « The Cult », on va avoir affaire à un Batman brisé, usé. La mort de Jason, le drame de Barbara. Au début du comic, notre héros est déjà meurtri par le poids de ces drames. Bane va mettre au point un plan simple et redoutablement efficace pour vaincre le Dark Knight : libérer tous les criminels de Gotham pour lancer Bruce Wayne dans une chasse épuisante, puis l’achever avec toute la brutalité dont le colosse sait faire preuve…

A la fois compilation et cross-over, l’arc narratif de Knightfall s’étend sur 5 volumes regroupant plusieurs graphistes et scénaristes, en tête desquels Jim Aparo et Chuck Dixon. Cinq volumes pour découvrir la ou les réponses à la question : « Et si le Chevalier Noir tombait, que se passerait-il ? »
On sait notre héros enclin à se relever de chutes ou de défaites terribles. Mais peut-on se relever d’une telle défaite ?

Un indispensable de la biographie de Batman. Un arc crépusculaire et l’introduction d’un nouveau personnage : Azrael.

Commander sur Amazon

8 – La Cour des Hiboux

Par Scott Snyder et Greg Capullo

Batman La Cour des Hiboux
Batman La Cour des Hiboux

Tout juste revenu à Gotham City, Bruce Wayne a un projet de reconstruction pour la ville. Pendant ce temps, un corps est retrouvé dans un appartement, deux indices, les empreintes de Dick Grayson et un message indiquant que Bruce Wayne va mourir.
Prise de risque pour Scott Snyder qui reprend à ce moment-là le titre Batman avec Greg Capullo. Un nouveau vilain est créé, la Cour des hiboux, une société secrète qui contrôle Gotham depuis la création de la ville.

Pour moi ce comics bien que jeune, deviens incontournable. Le scénario est bien rodé, un nouvel ennemi, des remises en question, du suspense. Tout y est ! Les dessins quant à eux sont aussi sublimes. De plus, La cour des hiboux est un parfait point d’entrée pour les nouveaux lecteurs.

Commander sur Amazon

7 – Mad Love

Par Paul Dini et Bruce Timm.

Batman : Mad love
Batman : Mad love

Mad Love est LE comics à avoir dans sa bibliothèque. Mad Love nous plonge dans les origines d’Harley Quinn, par des créateurs d’exception qui ont su faire naître un personnage unique. Le personnage Harleen Quinzel possède différents niveaux de lectures, tout comme son comics.
Dédié aussi bien aux enfants qu’aux adultes, Mad Love arrive à toucher un public large. Le tour de force du scénario est de réussir à introduire un peu de profondeur dans une intrigue simple.

En effet, de prime abord on pourrait s’attendre à une histoire un peu « culcul » mais non. L’histoire est profonde voir violente et les dessins sont sublimes grâce à Bruce Timm. Une simplicité des traits qui expriment une vraie sensibilité. Pour faire simple… Mad Love est incontournable !

Commander sur Amazon

6 – Arkham Asylum

Par Grant Morrison et Dave McKean.

Batman Arkham Asylum
Batman Arkham Asylum

Attention : on ne sort pas indemne d’une lecture de cet ovni. Fruit de la collaboration entre un Grant Morrison dont l’imagination peut s’avérer déroutante, et d’un artiste multi-tâches à l’univers fantasmagorique connu pour ses collaborations avec Neil Gaiman, ce « roman graphique » comme les critiques aiment à le désigner, traite de la folie qui touche tout individu, à partir de l’exemple de Batman.

On entre dans le célèbre asile, on explore nos propres névroses en même temps que le héros lorsqu’il se trouve face au journal d’Amadeus Arkham, le fondateur fou de l’asile. On plonge dans l’analyse psychologique, dans les mythes d’Alice au pays des merveilles et des dieux antiques, dans un art terrifiant et bouleversant. Les crayonnés, les photographies, les collages, peintures et dessins de Dave McKean laissent des traces indélébiles dans l’esprit du lecteur qui, déjà habitué au thème de la folie, refermera pourtant ce livre en se demandant s’il n’irait pas, lui aussi, faire un tour à l’asile du coin.

Petit plus, l’édition d’Urban comics est augmentée du scénario original et des commentaires de Grant Morrison, parfois drôles à lire lorsqu’il décrit ses attentes et le résultat obtenu par Dave McKean.

Commander sur Amazon

5 – Silence

Par Jeph Loeb et Jim Lee.

Batman Silence
Batman Silence

Non seulement Batman Silence est l’un des plus grands classiques de Batman, mais il fait également office de très bon point d’entré dans l’univers de la chauve-souris. Les dessins très fins de Jim Lee accompagnent d’une façon extraordinaire le scénario de Jeph Loeb.
Le scénario, justement, nous propose de mener l’enquête auprès d’un Batman diminué et devant faire face à une menace qui ne lui fait pas de cadeaux. N’hésitant pas à s’attaquer aux liens les plus intimes du chevalier noir. Qui se cache derrière cette menace ? Quel est son but ? Nous avons 12 chapitres pour le découvrir 😉

Le récit nous permet également de (re)découvrir un énorme panel de personnages du Batverse, avec entre autres Killer Croc, le Sphinx, Poison Ivy, Joker, Harley Quinn, Ra’s Al Ghul et sa fille Talia, Huntress ou encore Catwoman… Cette dernière n’est d’ailleurs pas laissée de côté puisqu’une idylle prendra racine entre cette dernière et notre héros !
Loin du Batman solitaire, Batman Silence nous propose une enquête intime pour le détective de Gotham.

Lire notre critique de Batman Silence
Commander sur Amazon

4 – The Dark Knight Returns

Par Frank Miller.

Batman The Dark Knight Returns
Batman The Dark Knight Returns

Pour beaucoup, The Dark Knight Returns (TDKR) est LE comics où l’on voit le combat final entre Batman et Superman.
Pour d’autres, il est une étape fondamentale de la légende du héros, qui transcende l’usure de son corps cinquantenaire par (encore et toujours) une volonté d’acier.
On peut aussi le voir comme une renaissance du héros, Ô combien paradoxale, au vu de son âge supposé.
TDKR est un peu de tout cela. Il est beaucoup de choses. Mais de mon point de vue, c’est avant tout, le plus politique de tous les Batman.

Situé dans les années 80, le comics, mené de main de maître par un Frank Miller au sommet de son art, présente un Batman rangé des affaires et rongé par la culpabilité de la mort de Robin.
En pleine guerre froide, alors que la tension Est/Ouest est à son comble, Batman va reprendre – douloureusement – du service pour sauver une fois de plus sa ville des mains d’un gang mené par une brute colossale.
Mais tandis que Superman apparaît comme un pantin de la Maison-Blanche (Reagan en prend pour son grade et est clairement un des personnages du comics), Gotham, menée par le Dark Knight (assisté d’un nouveau Robin… étonnant) devient le dernier espace de liberté et de démocratie alors que l’Amérique, bien-pensante et arrogante sombre dans le chaos…. jusqu’à l’affrontement final.

TDKR est un des Batman les plus épiques, les plus sombres. La mort y rode, omniprésente et fatale. La trame du récit, adulte et loin de tout manichéisme, interroge sur ce qu’est la justice, la démocratie, la paix.. et quels sont les combats qu’il est juste de mener. Quelle qu’en soit l’issue.
TDKR est une étape majeure dans la bibliographie du justicier de Gotham et reste une oeuvre culte à plus d’un titre.

Commander sur Amazon

3 – Batman : Année Un

Par Frank Miller et David Mazzucchelli

Batman Année Un
Batman Année Un

Difficile de revenir sur Année un, tant ce comics est devenu une légende dans le monde de la BD.
On y suit les parcours particulièrement touchants de Bruce Wayne se transformant en (anti)héros, et de James Gordon découvrant la corruption et la chauve-souris, hésitant, sombrant et se relevant pour choisir son camp : celui de l’intégrité, et celui d’un allié obscur mais inévitable. On parle souvent du scénario de Frank Miller, la star de ce trio artistique. Mais pour ma part je tiens ici à souligner l’importance du dessin et de la colorisation dans la mise en valeur des chemins de vie qui s’écrivent.

David Mazzuchelli tranche et soigne, son trait fascine par son dynamisme et par l’expression des visages et des corps, on est au plus près de l’action par une mise en scène remarquable. Et que dire de la colorisation de Richmond Lewis ? Sombre, avec peu de contrastes, on est immédiatement dans l’ambiance glauque et le doute. Quand, soudain, surgit une chauve-souris noire dans un éclair de lune, et la révélation est faite. Lorsque Bruce Wayne livre son premier combat (et premier échec) dans le rougeoiement des quartiers de prostitution, on est immergé à côté de cette Selina Kyle qui observe…
Un chef-d’oeuvre, à lire pour découvrir le Chevalier noir sous la bonne étoile.

Commander sur Amazon

2 – Un Long Halloween

Par Jeph Loeb et Tim Sale.

Couverture de Batman - Un Long Halloween
Couverture de Batman – Un Long Halloween

Tout commence un sombre soir d’Halloween, Batman doit faire face à un sombre et dangereux tueur en série au doux nom de « Holiday » et qui à chaque jour de fête (Halloween, Pâques, Saint-Patrick…) éliminera un membre de la mafia de Gotham.
Un Long Halloween est probablement le meilleur travail de Jeph Loeb. Il a réussi à donner une réelle profondeur au personnage de Batman. Une dualité qui s’impose en lui entre Bruce Wayne et le chevalier noir. Deux personnalités qui s’opposent pour donner un héros humanisé avec de nombreuses failles.

Des qualités scénaristiques avec des dessins signés Tim Sale qui subliment le travail de Jeph Loeb. Si vous avez aimé Année Un et que vous souhaitez lire la suite, sauter sur Batman Un Long Halloween, une histoire qui fait de Batman un héros de légende !

Lire notre critique de Un Long Halloween
Commander sur Amazon

1 – The Killing Joke

Par Alan Moore et Brian Bolland.

Killing Joke
Killing Joke

Commençons par le commencement : c’est deux fous qui essaient de s’échapper d’un asile. Ou plutôt non ! C’est l’histoire d’un psychopathe, décidé à démontrer aux Gothamiens que dans la vie, une seule mauvaise journée peut corrompre l’esprit de tout un chacun, qu’il soit comique raté ou commissaire de police.

Ainsi, c’est par ce fil rouge que Alan Moore et Brian Bolland nous emmènent dans une histoire macabre et sordide où le chevalier noir est, une nouvelle fois, mis au défit par le Joker. Mais ce n’est pas tout ! Car dans ce récit, vous aurez droit à une version parmi tant d’autres, des origines du Joker.
Et ce, par le biais de flashbacks aussi beaux que touchants, ne laissant pas le lecteur indifférent face à cette tragédie.

Le gros avantage de cette série, c’est qu’elle est accessible à tout le monde (public averti) avec ou sans prérequis sur le chevalier noir. Il n’est donc pas nécessaire d’être un expert du Batman. Mais il est fort à parier que ce dernier saura vous rendre accro à ses aventures et vous guidera parmi celles-ci, tel un pont de lumière dans la nuit 😉

Commander sur Amazon


On espère que ce top vous a plu et qu’il vous aura donné envie de débuter, lire ou relire certains comics de Batman 🙂

Ce top est forcément entaché d’un petit peu de subjectivité, mais on compte sur vous pour nous donner votre ou vos tops Comics de Batman dans les commentaires ci-dessous ou sur nos réseaux sociaux Facebook et Twitter 😉

Bonnes lectures !

On reste connecté ? 🙂
Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Votre bat auteur

Passionné par Batman et son univers, j'ai lancé Batman Legend pour partager avec vous ma passion du chevalier noir de Gotham City !!!

Voir la suite...

Laissez-nous
votre avis !